Merci Mesdames : Portrait de Margaret Hamilton.

À travers cette série d’articles “Merci Mesdames” nous avons décidé de mettre en avant les femmes qui ont révolutionné le monde du numérique et qui pourtant sont restées dans l’ombre pendant pas mal d’années. Encore aujourd’hui peu de gens les connaissent alors que ce qu’elles ont réalisé est juste incroyable. 

   Salma El Bassahi – 4 min de lecture

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Margaret Hamilton

Photo : France Culture 

Pour ce premier article nous avons décidé de mettre en avant cette femme sans qui l’homme n’aurait jamais pu marcher sur la lune : Margaret Hamilton.

1960, à cette époque, l’Amérique conservatrice règne. Madame Hamilton beigne en plein milieu d’une société remplie de règles bien fondées : la place de la femme est à la maison à élever ses enfants et celle de l’homme au travail. Mais ça ne l’a pas empêché d’intégrer le MIT (Instrumentation Laboratory). Malgré le fait qu’il y avait une prédominance masculine et que les préjugés à son égard étaient présents, Margaret n’a pas lâché son poste. Talenteuse et passionnée, elle a réussi à accomplir ses missions avec succès. D’ailleurs son talent n’est pas passé inaperçu puisque rapidement elle à été repérée par la Nasa et embauchée sur le projet Apollo 11. 

En 1968, l’Amérique se bat contre l’URSS pour savoir laquelle de ses deux grandes puissances fera marcher le premier homme sur la lune. 400 personnes sont réquisitionnées alors par la Nasa sur le projet Apollo et parmi ces 400 personnes figure Margaret Hamilton. Passionnée par son métier et par les chiffres, elle se met à programmer alors jour et nuit, weekend et semaine sans compter ses heures. Elle arrive alors à créer un programme parfait qui corrige en temps et en heure les différentes erreurs et qui pourrait répondre aux turbulences. Son programme a alors permis d’éviter de nombreux crash et c’est ainsi que Neil a pu poser le premier pas sur la lune. 

Malgré son travail exceptionnel, Margaret n’a eu sa véritable reconnaissance que de nombreuses années après, c’est qu’en 2016 qu’elle reçoit par Barack Obama lui remet la presidential medal of Freedom. Aujourd’hui son nom est encore trop méconnu pour son incroyable réalisation. Son talent a été étouffé par les préjugés et les codes de la société. A l’époque sa place était dans l’ombre. 

Son programme a eu une influence considérable dans le milieu du numérique. Effectivement, c’était le début d’une grande révolution. C’est elle qui a déterminé les bases de l’informatique telles que nous les connaissons aujourd’hui. Margaret Hamilton mérite plus que jamais sa place dans les livres d’histoire et dans la mémoire de chacun. 

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Continuez votre lecture