RIC Valenciennes – 9 juillet

Réunion d'Information Collective Valenciennes 9 juillet à 10h00

Brahim, chef de fabrique de Valenciennes te donne rendez-vous pour échanger sur a formation intensive Webdesign – Ux design de la fabrique de Valenciennes. 

   Baptiste Dufour – 30 secondes de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Continuez votre lecture

Escape game Valenciennes – 8 juillet 2021

POP School organise le jeudi 8 juillet, un escape game pour découvrir les métiers du numérique.
Serez-vous capable de trouver le trésor en moins d’une heure avant que le professeur Sellam, maitre de ces lieux, ne vous transforme en l’un de ses sujets d’expériences ?
Si vous avez toujours le courage de vous lancer dans l’aventure, rendez-vous le 8 juille, trois choix d’horaires possibles : 10h, 14h, 16h.
Attention, nous ne pouvons accueillir plus de 6 personnes par session.
Inscription obligatoire pour participer !

Escape Game - Valenciennes - 8 juillet

POP School organise le jeudi 8 juillet, un escape game pour découvrir les métiers du numérique.

Serez-vous capable de trouver le trésor en moins d’une heure avant que le professeur Sellam, maitre de ces lieux, ne vous transforme en l’un de ses sujets d’expériences ? Si vous avez toujours le courage de vous lancer dans l’aventure, rendez-vous le 8 juille, trois choix d’horaires possibles : 10h, 14h, 16h. Attention, nous ne pouvons accueillir plus de 6 personnes par session.

Inscription obligatoire pour participer !

   Baptiste Dufour – 30 sec de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Continuez votre lecture

Deuxième étape de notre tour de France #CNFS – Lancement de la formation de Saint-Quentin

Notre équipe continue son Tour de France des Conseillers Numériques France Service. Cette semaine, on s’arrête à Saint-Quentin, pour lancer une nouvelle session de médiateurs et pour faire un point d’étape sur les besoins croissants de compétences numériques au sein du milieu rural à travers l’interview de Lina Bove animatrice socioculturelle et numérique au sein du Foyer Rural de Braine dans l’Aisne, qui accueille ces jours-ci sa Conseillère Numérique.

Vidéo - Deuxième étape de notre tour de France #CNFS - Lancement de la formation de Saint-Quentin

Notre équipe continue son Tour de France des Conseillers Numériques France Service. Cette semaine, on s’arrête à Saint-Quentin, pour lancer une nouvelle session de médiateurs et pour faire un point d’étape sur les besoins croissants de compétences numériques au sein du milieu rural à travers l’interview de Lina Bove animatrice socioculturelle et numérique au sein du Foyer Rural de Braine dans l’Aisne, qui accueille ces jours-ci sa Conseillère Numérique. 

   Baptiste Dufour – 3 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

POP School formation conseiller numérique

Crédit Photo – POP School – Juin 2021

11 futurs conseillers numériques prêt à aider les publics éloignés du numérique ! 

 
Ce lundi 21 juin, dans les locaux d’Euratechnologies de Saint-Quentin, ils sont 11 apprenants a démarrer la formation de Conseillers numériques France Service. Leur profil ? Alors que certains sortent d’études, d’autres sont en reconversion professionnelle. Leur point commun ? Tous ont été embauchés par une structure associative ou une collectivité leur permettant de démarrer la formation pour booster leurs compétences numériques et pédagogiques et être prêt à aider les publics éloignés du numérique. 
Le jour de leur rentrée, nous sommes allés les rencontrer et on a filmé tout ça ! 

 

Conseiller Numérique en foyer rural : une réponse aux besoins croissants sur le numérique 

 

Les structures accueillantes sont diverses : mairies, tiers-lieux, départements… Focus sur un foyer rural avec le témoignage de Lina Bove, animatrice socioculturelle et numérique au sein du Foyer Rural de Braine dans l’Aisne, qui accueille ces jours-ci sa Conseillère Numérique. 

Le Foyer Rural, culturel et social Jacques Pelletier, labellisé centre social depuis 2004, comporte un secteur dédié au numérique depuis 2019. 

Ce secteur vise à développer le numérique à la fois en interne – création d’un site Internet du foyer, mise en place d’agendas partagés -, et en externe : des ateliers numériques pour les enfants (programmation, danger des écrans, usages ludiques…) ainsi que des ateliers informatiques pour accompagner les adultes dans leur prise en main des outils numériques. Jusqu’à l’arrivée de sa Conseillère Numérique, Lina Bove était seule à gérer ce volet au sein du foyer rural. 

Le secteur numérique s’est fortement développé ces deux dernières années en raison de la crise sanitaire. On a vu l’appel à manifestation d’intérêt pour les Conseillers Numériques, et on s’est dit que c’était le moyen de déléguer certains ateliers type démarches administratives par exemple, qui demandent beaucoup de temps. Comme tout est numérisé maintenant – CAF, impôts, ameli – les gens sont parfois un peu perdus”, Lina Bove 

La Conseillère Numérique sera ainsi positionnée sur l’aide aux démarches administratives et la prise en main des outils numériques. Le foyer rural étant labellisé centre social, le profil social de la personne était important : avoir une appétence pour l’accompagnement, l’aide aux personnes. 

Elle sera amenée à se déplacer régulièrement pour des ateliers délocalisés. 

“Nous délocalisons des ateliers, collectifs ou individuels, sur les villages alentour comme tout le monde ne peut pas se déplacer, notamment les séniors.”

Enfin, elle interviendra sur la e-parentalité, dans le cadre du projet Territoires Numériques Éducatifs au sein des écoles, destiné à toucher les parents des élèves les plus éloignés du numérique. 

Avec ce temps libéré grâce à l’arrivée d’une nouvelle personne, le foyer rural va pouvoir développer des nouveaux projets sur le secteur numérique : stages de journalisme sur une semaine pour les ados, création d’un escape game numérique… ces projets sont nombreux !

22 Juin 2021 – Article tiré du site des Assembleurs.

Continuez votre lecture

Démarrage de notre tour de France #CNFC !

Dès juin, nos équipes lancent 6 formations dans 6 villes et départements différents pour former les futurs Conseillers Numériques, sensibles aux questions du numérique et qui pourront aider sur les territoires les personnes en situation de fracture numérique. L’équipe de POP School entame donc son tour de France pour lancer ses formations aux quatre coins du pays

Tour de France - Première étape - Saint-Lô Formations Conseiller.es Numériques.

Dès juin, nos équipes lancent 6 formations dans 6 villes et départements différents pour former les futurs Conseillers Numériques, sensibles aux questions du numérique et qui pourront aider sur les territoires les personnes en situation de fracture numérique. L’équipe de POP School entame donc son tour de France pour lancer ses formations aux quatre coins du pays. (PS : on préfère vous le dire, nous avons laissé les vélos à Lille, préférant opter pour les transports en commun).

   Baptiste Dufour -4  min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Tour de france CNFC

Première étape : Saint-Lô

La première étape de ce tour nous amène à Saint-Lô et plus précisément à la bibliothèque départementale, espace dans lequel nous avons déposé nos valises. Au total 12 Conseiller.es Numériques ont démarré lundi 14 juin la formation pour devenir les futurs conseillers du département de La Manche. 

Un département rural certes, mais qui s’engage depuis plusieurs années à lever les différentes barrières créées par le numérique. Notamment avec l’arrivée de 40 Conseiller.es Numériques recruté.es et formé.es sur la totalité du département grâce à l’aide de l’État.

Le rôle du Conseiller Numérique

Quel sera son rôle ? Mettre en œuvre des actions de médiation à destination des utilisateurs pour favoriser leur autonomie avec les pratiques, les technologies, les usages et les services numériques. 

Après une analyse des besoins ou des demandes, il propose des actions de médiation : formations, débats, ateliers thématiques, manifestations, en prenant en compte des aspects réglementaires et financiers.

La formation CN de Saint-Lô

Crédit photo : Site des Assembleurs – Conseillers numériques ANCT – Saint-Lô, 2021

Ils sont douze à composer cette première session de formation. Pendant 4 mois, ils.elles vont suivre une formation certifiante de responsable d’espaces de médiation numérique, qui inclura des temps, dans les structures d’accueil, de projet réel autour des problématiques numériques du territoire et de l’animation de Fablab. 

On vous les présente ! 

 

Stéphane Le François, 

36 ans, d’artisan peintre à Conseiller numérique. 

 

« PS. Tu faisais quoi avant ?

S. J’étais peintre en bâtiment pendant 15 ans et il y a quelques mois j’ai passé une formation pour devenir développeur car j’avais un projet de reconversion professionnelle. 

J’ai eu envie de changer de métier, car le bâtiment était un secteur dans lequel je suis allé par dépit car je n’avais pas eu l’occasion de faire des études. C’est vrai que je suis parti un peu par hasard vers le métier de développeur dans un premier temps, et finalement j’ai postulé pour devenir Conseiller numérique car les relations humaines manquaient à mon projet précédent. 

PS. Quelle est la structure qui t’accueille ?

S. Je suis conseiller numérique au sein du centre médico-social de Saint-Lô. Mes missions seront donc très tournées vers l’accompagnement social. 

PS. C’est quoi ta vision du conseiller numérique ? 

S. Pour le centre médico-social, l’accompagnement du conseiller numérique consiste à être proche de tous les bénéficiaires, qu’ils soient jeunes, adultes ou seniors, afin de répondre aux différents problèmes qu’ils peuvent rencontrer avec le numérique. Je peux les aider pour des tâches quotidiennes comme faire des achats en ligne, prendre des rendez-vous sur internet, mais aussi sur des sujets de e-administration : faire une déclaration en ligne, se créer un compte AMELI etc. 

Je pense aussi que le conseiller numérique est quelqu’un qui bidouille et qui connaît pas mal de choses sur les sujets numériques. De mon côté, ce qui m’a intéressé contrairement aux autres métiers dans le numérique c’est le côté humain et la mission sociale du conseiller. 

PS. Comment se passent les premiers jours de ta formation ? 

S. Franchement, mon premier ressenti est que ça se passe super bien. On est bien accueilli, Christophe notre formateur nous a bien expliqué la formation. Le groupe est déjà soudé et l’ambiance est top ! On a juste envie de commencer !


Laurie Causta, 20 ans, du domaine du médico-social au métier de Conseillère Numérique.

 

PS. Peux-tu te présenter ? 

L. Je suis Laurie, j’habite à Isigny-sur-mer dans le Calvados. Après mon Bac, j’ai fait un BTS 

médico-social, pendant lequel j’ai fait un stage en tant que Conseillère numérique. Ça m’a plu et l’idée d’avoir la double casquette sociale et numérique est plutôt intéressante pour agir sur le terrain car je vais pouvoir accompagner les publics et répondre à leurs problèmes grâce au numérique.

PS. Quelle est la structure qui t’accueille ? 

L. Depuis le 1er juin, je suis conseillère numérique au sein du Centre médico-social.

PS. Comment se passent les premiers jours de la formation ?
L. Super bien ! Il y a vraiment une bonne ambiance entre nous. C’est top ! 

 

Les prochaines étapes

 

Dès demain, notre équipe reprend la route pour lancer les prochaines sessions. Après Saint-Lô, rendez-vous à Saint-Quentin, puis Troyes, Annemasse, Bourge et Chalon-en-Champagne. À partir de septembre, 12 autres départements seront concernés par d’autres nouvelles sessions collectives. 

Tour de france2

Continuez votre lecture

Le Gouvernement choisit POP School pour annoncer le futur de la Grande Ecole du Numérique

Entourés de nos apprenants, Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, ont inauguré notre nouvelle fabrique numérique et annoncé la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique…

Le Gouvernement choisit POP School pour annoncer le futur de la Grande Ecole du Numérique

C’est dans le XIème arrondissement de Paris, au sein de notre nouvelle Fabrique POP School, que les ministres Elisabeth Borne et Cédric O sont venus annoncer ce jeudi 20 mai 2021 la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique. 

   Baptiste Dufour – 3 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Visite de la fabrique pop school Paris par Elisabeth borne et Cedric O

Crédit Photo : Visite fabrique POP School Paris – Mai 2021


Mise en orbite de notre nouvelle fabrique numérique à Paris 

POP School a décidé de poser ses valises (et ses ordinateurs) à Paris chez Créatis, lieu d’innovation dédié à la culture, à la création et aux médias, situé à quelques minutes à peine de la place de la République. 

Labellisée ParisCode par la Ville de Paris et soutenue par la Région d’Ile-de-France et par Pôle emploi, notre nouvelle formation “analyste en cybersécurité” a accueilli le 20 mai une vingtaine d’apprenants venus d’horizons différents. Parmi eux : un ancien “hotliner” d’opérateur téléphonique, une ex-conseillère voyage, un ancien agent de sécurité, etc. Tous ont un objectif commun : s’orienter vers le numérique et devenir des pros de la cybersécurité, un domaine à fort potentiel de recrutement. 

Lancement de la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique 

Entourés de nos apprenants, Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, ont annoncé la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique. Une initiative qui, depuis 2015, a formé plus de 33 000 apprenants dans toute la France (dont des POP Schooliens, évidemment). 

Car oui, comme l’ont rappelé les ministres, la filière du numérique recrute et est toujours en pénurie de talents. Dans le cadre du plan de relance, Elisabeth Borne et Cédric O ont annoncé l’ouverture de 10.000 places de formation supplémentaires à la rentrée, visant en priorité le public des quartiers prioritaires de la politique de la ville, ainsi que les zones de revitalisation rurale. 

Pierre Verlyck, DG de POP School, a salué ces annonces en ajoutant que les organismes de formation comme POP School avaient participé activement à la transformation de l’univers de la formation professionnelle au numérique, grâce au soutien de l’Etat et de la Grande Ecole du Numérique.

Apprenants POP School et ministres

Crédit Photo : Visite fabrique POP School Paris – Mai 2021

Echanges avec nos apprenants, nouveaux talents du numérique

Lors de leur visite, Elisabeth Borne et Cédric O ont eu l’occasion d’échanger avec des anciens et nouveaux apprenants POP School. Certains s’étaient formés au développement web sur notre Fabrique de Lens, d’autres à la cybersécurité ou encore à l’internet des objets (Internet of Things ou IoT) sur notre Fabrice de Saint-Quentin-en-Yvelines. Tous ont pu bénéficier gratuitement d’une formation grâce au soutien de la Grande Ecole du Numérique et des acteurs de l’emploi et de l’insertion. Sidi, ancien apprenant IoT, a même eu l’occasion de faire une démo en live du bras robotisé qu’il a créé durant sa formation. François Esnol-Feugeas, CEO de la startup Oxibox spécialisée en cybersécurité, a quant à lui témoigné de son expérience en tant que parrain de nos formations cyber. Une expérience fructueuse puisqu’il a recruté chez Oxibox Mathieu, un ancien apprenant POP School en cybersécurité. 

On adhère particulièrement aux propos de Cédric O, pour qui « le numérique n’est pas condamné à être un écosystème de mâles blancs de moins de quarante ans, diplômés d’HEC. Le numérique sera mieux accepté s’il est plus divers ». Une chose est sûre : POP School jouera son rôle et continuera de faire du numérique une chance pour tous. 

Continuez votre lecture

“Quoi ? Qu’est ce que j’apprends ? 4000 conseillers numériques formés ?”

Suite à la crise du Covid-19 et le constat alarmant d’une réelle fracture numérique, l’État finance la formation et le déploiement de 4 000 conseillers numériques sur l’ensemble du territoire. Il sera possible dès 2021 de se former dans l’une de nos fabriques numériques ! On vous en dit un peu plus.

“Quoi ? Qu’est ce que j’apprends ? 4000 conseillers numériques formés ?”

“Quoi ? Qu’est ce que j’apprends ? 4000 conseillers numériques formés par une formation prise en charge à 100% par l’État ?”. Oui, oui, c’est exactement ça (Serge)!  Suite à la crise du Covid-19 et le constat alarmant d’une réelle fracture numérique, l’État finance la formation et le déploiement de 4 000 conseillers numériques sur l’ensemble du territoire. Il sera possible dès 2021 de se former dans l’une de nos fabriques numériques ! On vous en dit un peu plus. 

   Baptiste Dufour – 3 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Comment faire pour devenir conseiller.e numérique ? 

Pour devenir conseiller.e numérique, il est nécessaire d’être recruté dans un premier temps par une collectivité, puis dans un second temps dans des structures types associations, structures de l’ESS… 

Là ou c’est top: l’État finance pendant deux ans le salaire et votre formation de conseillers numériques.  

Comment je postule ? 

Pour devenir conseiller.e numérique, tu peux postuler directement sur le site dédié. Ça y est, tu as postulé ? Tu vas être mis en relation avec des structures qui recrutent des conseiller.es numériques. C’est votre structure d’accueil qui vous inscrira à la formation Conseillers Numériques. Aucune inscription n’est gérée par POP School, c’est pour cela que tu ne trouveras pas de lien d’inscription sur notre site internet, mais uniquement dans cet article. Bien sûr, si tu as des questions, tu peux regarder la F.A.Q sur le centre d’aide Conseillers Numériques France Services, et si tu as encore des questions tu peux toujours nous contacter et nous te mettrons en relation avec nos copains des Assembleurs qui gèrent le doss’. Les premières formations commencent sur la période de juin – septembre.

Les dates de démarrage par ville

  • Saint-Lo le 14 juin, 
  • Saint-Quentin le 21 juin, 
  • Troyes le 28 juin, 
  • Annemasse le 5 juillet, 
  • Bourge en Juillet,
  • Chalon-en-Champagne en juillet,

Les autres organismes de formation où se former.

En Hauts-de-France, le Grand Est et la Normandie, ce sont Les Assembleurs qui gèrent le déploiement des formations Conseillers Numériques France Services. Ces formations seront menées par POP School, ID Formation, l’AFPA, Simplon. 

 

Continuez votre lecture