Hedy Lamarr, star de cinéma à la tête de l'invention de la WIFI

Trouvons-lui un défaut… impossible, elle n’en a pas. Dans ce second épisode de Merci Mesdames, c’est Hedy Lamarr qui est mise à l’honneur. Talentueuse et intelligente, elle est la raison pour laquelle vous pouvez lire cet article web, échanger avec vos ami.es n’importe où et où vous le voulez… Elle est la pionnière de La wifi (oui nous on dit LA wifi 😉).

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

   Salma El Bassahi – 1 min de lecture

Née en 1914 en Autriche, Hedy Lamarr deviens très rapidement une star de cinéma, mais pas que, car elle est également citée comme étant la plus belle femme du monde. Rapidement, elle s’installe à Berlin en Allemagne afin de faire carrière dans le domaine qui lui plait et dans lequel elle commence déjà à faire succès : Le cinéma.

Quelques années après, en 1937, elle fuit l’Allemagne nazie pour s’installer à Hollywood. Très rapidement, elle devient une référence cinématographique et a un énorme succès auprès des téléspectateurs.

Mais voilà, ce que tout le monde ne sait pas, c’est que Hedy Lamarr ne s’arrête pas seulement à sa carrière cinématographique. Elle est aussi passionnée par la programmation et le code. Lorsqu’elle a terminé sa journée de travail en tant qu’actrice, elle s’empresse de rejoindre son petit chez elle afin de composer. Entre code, calculs et algorithmes naît un projet révolutionnaire : Un système de cryptage permettant de communiquer à distance et en toute discrétion sans se faire repérer.

Alors qu’elle fait une première proposition de son projet à l’armée, ces derniers ne la prennent pas au sérieux et le juge de trop “farfelue”.

Malgré tout, Madame Lamarr décide de croire en elle et en son projet et de ne pas laisser tomber. Et elle a eu raison, car 20 après son projet a enfin été reconnu.

Grâce à elle, lors de la guerre en 1962, les sous-marins ont pu communiquer dans le total secret et gagner du terrain.

Cependant, Hedy Lamarr n’a eu la reconnaissance et les remerciements de la part des États-Unis pour cette invention qu’en 1997. Et il aura fallu attendre 2017, soit 17 ans après sa mort, pour que son histoire, soit rendue publique… 

Continuez votre lecture