7 outils indispensables de community manager

Last but not least, le dernier outil que nous vous conseillons est Unsplash. Unsplash est une banque d’image en ligne. Elle vous permettra d’accéder gratuitement à de nombreuses photos prises par différents artistes. Ces images vous permettront d’illustrer vos posts par exemple. Même si ce sont des images libres, il faut tout de même veiller à créditer l’auteur lorsque vous les utilisez.

7 outils indispensables au community manager !

Organisation, créativité et création de contenu, le Community Manager se doit d’avoir plusieurs cordes à son arc et surtout plusieurs outils efficaces à sa disposition afin d’être le plus efficace possible.

   Salma El Bassahi – 3 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

visuel POP School

Photo : POP School Télétravail

Outil n.1 : Canva

Canva est un outil gratuit qui permet de faire de la création de visuels pour les réseaux sociaux. Vous disposez dans Canva plusieurs templates que vous pouvez modifier comme vous le souhaitez ou même partir d’une feuille blanche. Aussi, vous avez dans cette plateforme une banque d’image, des éléments graphiques, etc. Cet outil est pratique lorsque vous travaillez avec des clients externes qui n’ont pas de compétence en design graphique. Cela leur permet de modifier facilement les designs que vous leur proposez.

Outil n.2 : Les outils de plannification

Comme on le disait dans la description, le community manager doit être organisé. Il est amené à poster plusieurs posts et stories par semaine, et cela, à des moments de la journée différents (parfois à 7:00, parfois à 19:00 etc). C’est pourquoi il est intéressant d’avoir des outils de planification. Pour cela, on vous conseille Meta pour Facebook et Instagram. Meta est un outil gratuit proposé par Facebook qui permet de planifier des publications et des stories sur les réseaux Facebook et Instagram. Pour Twitter vous avez tweetdeck. Tweetdeck vous permet de planifier vos tweets à l’avance, de faire de la veille et de voir les tweets dans lesquels ont vous a identifié. Puis enfin pour LinkedIn vous avez Panlabe qui vous permettra de planifier vos posts sur LinkedIn mais également sur d’autres réseaux sociaux.

Outil n.3 : Google Analytics

En tant que community manager vous allez devoir analyser les contenus que vous créez. Tout d’abord, il est important pour vous de les analyser afin de savoir quel est le type de contenu qui fonctionne le mieux et lequel intéresse le plus la communauté. Mais c’est également important de faire de l’analyse dans le but de prouver à vos clients ou votre entreprise les retombées de votre travail. Effectivement, les chiffres sont la meilleure façon de voir l’évolution de votre travail et c’est ce qui vous donnera de la crédibilité.
Conseil bonus : N’hésitez pas à analyser directement les KPI sur les différents réseaux sociaux.

Outil n.4 : Trello

Comme nous l’avons évoqué tout à l’heure, le community manager est polyvalent. Il est amené à effectuer plusieurs tâches différentes les unes des autres (faire de la vidéo, de la photo, du montage, du graphisme, du design, de la rédaction, de la planification, etc). Ses journées ne se ressemblent jamais. C’est pourquoi nous conseillons d’utiliser un outil d’organisation tel que Trello. Trello est un outil en ligne qui vous permettra d’organiser vos tâches au quotidien. En effet, sur Trello, vous avez la possibilité d’organiser vos tâches par section, par dates, par thématiques, etc. Vous avez la possibilité d’organiser votre espace de travail Trello comme bon vous semble.

Outil n.5 : VSCO retouche photo

Si dans vos tâches de Community manager vous êtes amené à faire de la photo, vous allez adorer cette application mobile. Lors d’évènements, de temps fort ou juste pour mettre en avant des produits, vous serez amené à faire des photos qu’il faudra publier instantanément. Généralement, lors de ces moments de capture, nous ne pouvons pas prévoir la lumière et il est donc nécessaire de faire des retouches rapidement. Pour cela, nous vous conseillons l’application mobile VSCO car elle est complète et facile d’utilisation. Elle vous permettra de sublimer vos photos rapidement. Sur cette application, vous aurez la possibilité de retoucher la lumière, la saturation, les couleurs et vous aurez également la possibilité d’ajouter des filtres, etc.

Outil n.6 : Giphy

Le sixième outil que nous vous proposons pour vous accompagner dans votre quotidien de community manager est Giphy. Giphy est une banque de Gif en ligne. Ces GIF vont vous permettre d’interagir avec votre communauté avec une approche plus humoristique. Les gifs peuvent vous permettre également d’illustrer vos publications.

Outil n.7 : Unsplash

Last but not least, le dernier outil que nous vous conseillons est Unsplash. Unsplash est une banque d’image en ligne. Elle vous permettra d’accéder gratuitement à de nombreuses photos prises par différents artistes. Ces images vous permettront d’illustrer vos posts par exemple. Même si ce sont des images libres, il faut tout de même veiller à créditer l’auteur lorsque vous les utilisez. 

Continuez votre lecture

S'inscrire à la newsletter
by POP School !

Inscris toi à notre newsletter pour recevoir toutes nos actualités sur nos fabriques numériques dans toutes la France ! 

4 metiers de la communication digitale

La communication digitale est un secteur en pleine expansion. Découvrez 4 métiers de la communication digitale.

4 métiers de la communication digitale

La communication digitale est une branche du secteur du numérique qui se développe super rapidement et qui donne naissance à de nombreux métiers. Effectivement, les tendances changent et se développent à grande vitesse, ce qui nécessite l’acquisition constante de nouvelles compétences et génère la création de nouveaux métiers. C’est pourquoi, dans cet article, on vous propose de découvrir les 4 métiers de ce secteur !

   Salma El Bassahi – 3 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

banniere-article

Photo : POP School Télétravail

Le métier de Webmarketeur

Le web marketeur est un membre essentiel d’une entreprise. Il a plusieurs missions à sa charge telles que la gestion du référencement web, la création de site web en respectant la ligne éditoriale ainsi que le la mise en place d’une stratégie web complète allant jusqu’à l’élaboration de la stratégie de communication web. Le Web marketeur doit faire la mise à jour continuelle du SEO de l’entreprise. Il travaille en parallèle avec le community manager. Le web marketeur fait aussi un travail d’analyse. Effectivement, il doit souvent vérifier les taux d’acquisitions et les autres KPIS. Il est en veille constante afin d’être au courant de toutes les nouvelles tendances. Gérer le SEO, les payantes Ads sur les différents moteurs de recherche et réseaux sociaux font également partie de ses différentes missions. Le web marketeur peut travailler dans une agence de communication, au sein d’une structure privée, publique ou encore dans des structures associatives. Il est possible d’accéder au métier de web marketeur après un bachelor, un master ou une formation spécialisés dans ce domaine.

Le métier de chef de projet digital

Le chef de projet digital quant à lui va se charger de toute la partie digitale de l’entreprise. Son rôle est de mener une équipe. Le chef de projet digital doit être créatif. Il doit être en mesure de proposer des idées innovantes. Ses missions principales sont, la gestion et le pilotage d’un projet, être en veille continuelle afin de pouvoir détecter les nouvelles technologies. Effectivement, les technologies évoluent rapidement et le chef de projet digital, en plus de se former lui-même à ces nouvelles tendances et outils, il doit également former et informer son équipe des nouvelles technologies. Au-delà de ça, ses missions sont les suivantes : étudier la faisabilité d’un projet, définir et concevoir le cahier des charges du projet, rédiger les spécifications fonctionnelles et techniques d’un projet, en établir le planning et veiller à le respecter (deadlines, livrables…), coordonner le projet avec tous les interlocuteurs internes et externes et optimiser les fonctionnalités de la plateforme pour un parcours utilisateur plus simple et efficace. Enfin, il doit faire un travail d’analyse. Il doit analyser la performance du site grâce aux outils de Web Analyst.

Le métier de Community manager

Le community manager à pour rôle d’animer une communauté. Comme son nom l’indique, il se doit de proposer du contenu pertinent vis-à-vis de la cible et de la ligne éditoriale et de l’entreprise. Créatif, il se doit de créer du contenu marquant avec des visuels adaptés à une charte graphique. Il doit être capable de présenter un planning de publication complet. Mais pas que, le community manager doit faire un travail de veille. Il doit être à l’écoute des nouvelles tendances qui évoluent très rapidement. Par la suite, il doit construire des contenus avec un message adapté à chaque canal. Le community manager doit se fixer des objectifs afin d’assurer la visibilité des entreprises / produits / services sur lesquels il travaille. Enfin, le community manager doit avoir de véritables compétences techniques. Il doit se charger du référencement naturel, du référencement payant, des partenariats, il est aussi amené à rédiger des communiqués de presse.

Le métier de Brand content manager

Le Brand content manager est le responsable du contenu média d’une marque, notamment en gérant les publications sur les canaux de communication (site internet, blog, réseaux sociaux, newsletter). Le métier de Brand content est intiment lié à celui de community manager. Le brand content manager doit rédiger des articles. Par exemple, il est en charge de la création de vidéos, de newsletter, il doit superviser des photoshoot. L’objectif du Brand content manager est de créer du contenu dans le but d’attirer une cible afin de faire grandir la communauté, de fidéliser et de faire adhérer une cible et la communauté déjà existante. La spécificité du brand content manager est qu’il doit créer du contenu qui apporte une plus-value (il ne doit pas parler du produit ou service de l’entreprise). Ce contenu doit être en cohérence avec les valeurs de la marque et l’image qu’elle souhaite refléter.

Continuez votre lecture

S'inscrire à la newsletter
by POP School !

Inscris toi à notre newsletter pour recevoir toutes nos actualités sur nos fabriques numériques dans toutes la France ! 

5 outils de design gratuits alternatifs à la suite Adobe pour démarrer dans le design graphique

Découvrez 5 outils de design graphique gratuits et performants qui pourraient remplacer ceux de la suite adobe.

5 outils de design gratuits alternatifs à la suite Adobe pour démarrer dans le design graphique !

Vous connaissez tous sûrement la suite Adobe. Une suite complète et hyper fonctionnelle qui permet de travailler sur de nombreuses thématiques telles que le montage vidéo, la photo, la 3D, le maquettage, etc. Bien que fonctionnelle et efficace, elle peut représenter un certain budget. C’est pourquoi nous vous proposons 5 outils de design complètement gratuits alternatifs !

   Salma El Bassahi – 4 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Photo : POP School Télétravail

Outil n.1 : Davinci Resolve 18 (Première pro)

bann-art

Compatible avec Mac, Windows et Linux, ce logiciel de vidéo montage est le parfait substitut au logiciel Premiere Pro. Avec ses fonctionnalités assez complètes, il vous permet lors de vos montages vidéos de faire de l’étalonnage, d’ajouter des filtres, de faire du design graphique, d’ajouter des effets spéciaux et même de la post-production audio.
Cet outil propose également une solution cloud qui vous permet de stocker vos projets et également de pouvoir travailler à plusieurs sur un même projet.
On vous laisse le lien de téléchargement juste ici: https://www.blackmagicdesign.com/fr/products/davinciresolve/

Outil n.2 : Inkscape (Illustrator)

Inkscape est un outil libre et gratuit qui vous permet de réaliser tous types d’illustrations et de design visuel. Ce logiciel propose de nombreuses fonctionnalités telles que la possibilité de choisir le format de vos design, la possibilité de manipuler les objets. Il (le logiciel) vous propose également des outils d’édition et de texte et de manipulation d’objets.
Vous pouvez retrouver tous les détails du logiciel ici : https://inkscape.org/about/features/ 
et le télécharger juste ici : https://inkscape.org/release/inkscape-1.1.2/
Inkscape est compatible avec Mac, Windows et Linux.

Outil n.3 : Figma (Adobe XD)

Figma vous propose une solution complète pour la réalisation de vos maquettes et de vos designs. Le logiciel vous propose des fonctionnalités de prototypage, de design et il est collaboratif. C’est-à-dire que vous pouvez travailler à plusieurs sur un même projet. Figma dispose de deux versions, une gratuite qui est déjà très complète et qui se suffit à elle-même. C’est d’ailleurs une plateforme utilisée par de nombreux.ses UX et UI Designer. Figma est un outil en ligne, afin d’y accéder, il suffit uniquement de s’inscrire.

Lien d’inscription juste ici : https://www.blogdumoderateur.com/tools/redirection/?tool_id=7983&tool_name=figma

Outil n.4 : Photopea (Photoshop)

Photopea est un logiciel de retouche photo en ligne qui est une alternative à Photoshop. Avec Photopea vous allez pouvoir donner du relief aux portraits et mettre en avant les expressions du visage, faire de vos photos des créations originales, remplacer des couleurs par d’autres et supprimer, retoucher ou remplacer des objets facilement. Avec ce logiciel, vous avez la possibilité de choisir le format de votre fichier ou alors de partir d’un template déjà existant. Vous disposez également de différents outils tels que différents types de pinceaux, plusieurs brosses pour pouvoir vous amuser avec les différents types d’écritures. C’est un logiciel compatible

On vous laisse découvrir le logiciel juste ici : https://www.photopea.com/?utm_source=bdmtools&utm_medium=siteweb&utm_campaign=photopea

Outil n.5 : Blender (After effect)

Blender est le logiciel de modélisation et d’animation 3D 100% gratuit. Il vous permettra de faire de la modélisation et du maquettage. Par exemple, vous allez pouvoir créer un personnage 3D et vous aurez la possibilité de l’animer avec ce même logiciel. En réalité, c’est un substitut d’Adobe XD et d’After Effects. Comme la suite Adobe, Blender dispose d’un système de calque. Le logiciel propose également des fonctionnalités de Key Frames, de filtres, il est possible d’utiliser des calques de réglages, de transitions etc. Vous l’aurez compris, Blender propose des fonctionnalités complètes que l’on retrouve généralement uniquement sur des sites payants.

Le lien de téléchargement : https://blender3d.fr/

Il existe encore bien de logiciels open source qui vous permettront de toucher aux domaines qui vous intéressent. N’hésitez pas à faire vos recherches pour trouver les logiciels qui pourraient vous correspondre.

Continuez votre lecture

S'inscrire à la newsletter
by POP School !

Inscris toi à notre newsletter pour recevoir toutes nos actualités sur nos fabriques numériques dans toutes la France ! 

Podcast Hello Women !

Un confinement formateur : un mois après le basculement de ses formations en distanciel, POP School fait le point.

Un mois après le début du confinement, l’équipe de POP School fait le point sur un confinement formateur pour tous.

   Baptiste Dufour – 4 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

formation a distance

Photo : POP School Télétravail

POP School, le numérique au coeur

Depuis 2015, POP School propose des formations intensives aux métiers du numérique pour les personnes éloignées de l’emploi et de la formation ou en reconversion : des formations professionnelles qui permettent à nos apprenants d’acquérir de nombreuses compétences métiers indispensables pour (ré)intégrer dès leur sortie de formation un monde professionnel en mutation permanente. En 5 ans, POP School a considérablement développé son catalogue de formations pour former les talents du numérique fortement recherchés sur le marché de l’emploi : développeurs web, Ux Designers, développeurs Java, Data Security Helpers, opérationnels des objets connectés ou encore chargés de projet digital). Au total, nous avons formé plus de 400 personnes à ces nouveaux métiers. Les chiffres nous encouragent à poursuivre notre action : 75% de nos apprenants sont en “sortie positive” dans les 6 mois suivant la fin de formation. 

Un confinement formateur… pour tous

A l’image de la plupart des organismes de formation, POP School a dû s’adapter en urgence au confinement. “Dès les premières annonces du président de la République, la volonté de POP School a été de ne prendre aucun risque face à la crise sanitaire. Nous avons fermé nos “Fabriques”, c’est-à-dire nos sites de formation, dès le lundi 16 mars. Notre second objectif a été d’assurer la continuité pédagogique de nos apprenants en formation, en passant du mode présentiel au mode distanciel” décrit Pierre Verlyck, Directeur général de POP School. “Cela a nécessité un temps d’adaptation pour nos apprenants et nos équipes, avec la volonté pour chaque session de formation de trouver les outils pouvant assurer au mieux les séquences et le scénario pédagogique de la formation.” 

Les besoins d’outils de communication et de formation ne sont en effet pas les mêmes d’une formation à l’autre : les Ux Designers ont besoin d’avoir des outils en ligne leur permettant de co-créer et de mettre en oeuvre des dynamiques fortement participatives, tandis que les opérationnels des objets connectés (IoT) ont besoin de disposer chez eux de matériel pour continuer à monter en compétence sur la programmation d’objets connectés. Dans le cadre de notre formation “IoT Makers” à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’équipe POP School a donc distribué des “kits arduino” à chaque apprenant. 

C’est grâce à l’agilité de POP School et de nos apprenants, à la mobilisation des chefs de fabrique et des formateurs, mais aussi à notre connaissance des outils numériques, que ce basculement du présentiel au distanciel a pu se faire dans ces conditions”, rajoute Pierre Verlyck. Aujourd’hui, plus de 150 apprenants sont en formation à distance avec POP School : “une façon de poursuivre sa montée en compétences, de se projet dans l’après-confinement.”

Une deuxième promo pour notre formation en agriculture connectée

Fin mars, notre équipe de Willems a pris la décision d’accueillir à distance les apprenants de sa deuxième promotion en agriculture connectée (AgTech). “Les cours sont assurés en visio avec comme point de départ un document technique ou une vidéo courte introduisant le sujet, permettant ainsi de construire un échange entre les apprenants mais surtout de découvrir de nouvelles notions et termes techniques employés en agriculture” nous explique Dorothée Placet-Dauchy, formatrice POP School sur la partie agricole. “Il y aura également des temps de recherche sur les objets connectés utilisés en agriculture (élevage/culture/maraîchage/horticulture). Il y aura enfin des mini “tours de plaine”, c’est à dire que j’irai sur mon exploitation agricole pour leur montrer ce que l’on y fait, en attendant de pouvoir tous nous retrouver un jour sur le terrain.”

Thomas Hocedez, formateur POP School sur la partie développement et électronique, a lui aussi revu son organisation : “les cours de dév sont facilement accessibles à distance : les notions sont vues le matin, expliquées et décortiquées, puis des exercices sont fournis pour que chacun puisse s’exercer à son rythme et son niveau. Les outils en lignes permettent de recevoir de l’aide des formateurs, de corriger les apprenants, presque comme en classe. Pour la partie électronique, des kits sont en préparation et seront envoyés aux apprenants pour qu’ils puissent manipuler les composants depuis chez eux. Tout comme le code, les plateformes de POP School permettent un échange collectif et individuel avec l’équipe pédagogique.”.

Des Facebook Live pour garder le lien avec nos partenaires

Une chose est sûre : nous aimons en règle générale rencontrer du monde pour créer du lien et parler de ce que l’on fait, que ce soit lors de réunions d’informations collectives avec Pôle Emploi et les Missions Locales, ou encore lors de salons à destination de nos futurs apprenants. Durant le confinement, maintenir ce lien et cette proximité nous tient particulièrement à coeur. L’équipe de POP School vous donne désormais rendez-vous sur sa page Facebook pour des “Live”. Réunions d’information collectives à distance, démo, rencontres avec des anciens : c’est désormais en ligne que vous pourrez découvrir la “touche” POP School. Confinés ou pas, notre mission reste la même. Elle est aujourd’hui plus que jamais d’actualité : faire du numérique une opportunité pour tous. 

Le lancement de la formation pour les salariés

Dans le cadre du confinement et des 9 millions de français au chômage partiel, POP School lance ses formations pour les salariés. À découvrir par ici. 

Continuez votre lecture

Visite ministérielle POP School Paris

C’est dans le XI ème arrondissement de Paris, que nous avons installé notre nouvelle fabrique numérique. Pour démarrer cette action labellisée Paris Code, Élisabeth Borne et Cédric O étaient au rendez-vous pour annoncer la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique.

Lancement de notre première fabrique numérique Parisienne avec Élisabeth Borne et Cédric O

C’est dans le XI ème arrondissement de Paris, que nous avons installé notre nouvelle fabrique numérique. Pour démarrer cette action labellisée Paris Code, Élisabeth Borne et Cédric O étaient au rendez-vous pour annoncer la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique. 

 

   Baptiste Dufour – 4 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Elisabeth borne et Cedric O chez POP School paris

Photo : Visite ministérielle de la fabrique numérique POP School Paris 

Mise en orbite de notre nouvelle fabrique numérique 

Située à 2 minutes de la place République, POP School a décidé de poser ses valises (ses ordinateurs) dans la résidence Créatis, écosystème numérique, lieu d’innovation dédié à la culture, à la création et aux médias. 

Labellisée Paris Code et soutenue par la région d’Ile-de-France, cette nouvelle fabrique a accueilli, le 20 mai, de nouveaux apprenants d’horizons différents (ancien “hotliner” d’opérateur téléphonique, ex-conseillère voyage, ancien agent de sécurité, etc.) et ayant un objectif commun : devenir de futurs analystes en cybersécurité. Un domaine à fort potentiel en termes de recrutement. 

Lancement de la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique à la maison

Entourés de nos apprenants, Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques ont annoncé la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique. Un label qui depuis 2015 a fait recette avec plus de 33 000 apprenants formés dans toute la France. 

Car oui, comme l’ont annoncé les ministres, la filière du numérique recrute, bien plus que le domaine de l’aéronautique, et est toujours en pénurie de talents. C’est pourquoi, dans le cadre du plan de relance, les ministres ont annoncé l’engagement de l’État à travers la Grande École du Numérique, en ouvrant 10.000 places de formation supplémentaires à la rentrée, visant en priorité le public des quartiers prioritaires de la politique de la ville, ainsi que les zones de revitalisation rurale. 

« Le numérique n’est pas condamné à être un écosystème de mâles blancs de moins de quarante ans, diplômés d’HEC, a souligné Cédric O. Le numérique sera mieux accepté s’il est plus divers ».

Continuez votre lecture