Catégories
Orientation

Formations numériques : Réinventer l’avenir professionnel

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Comment les formations aux métiers du numérique redéfinissent l’avenir professionnel

Les formations aux métiers du numérique sont en constante évolution. Les compétences numériques deviennent cruciales et ouvrent de nouvelles opportunités aux salarié·e·s en poste. De plus en plus nombreuses, les formations de la tech préparent les apprenant·e·s à façonner leur avenir professionnel. 

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

Photo : POP School

Des compétences non-négligeables 

Avec l’évolution constante du numérique, tous les secteurs et tous les métiers sont impactés. Dans le commerce, avec la montée en puissance du e-commerce et des plateformes en ligne, dans les entrepôts avec l’utilisation de la robotique ou encore dans le domaine de la tech avec la multiplication et la diversification des cyberattaques, on le constate, le numérique fait désormais partie de notre quotidien. 

 

Les tendances actuelles montrent la demande croissante des professionnels du numérique qui peinent à recruter. Les entreprises de tous les secteurs opèrent une transition numérique pour rester compétitives. C’est pour cela qu’il y a une forte demande de professionnels du numérique qui sont capables de concevoir, mettre en œuvre et maintenir des solutions technologiques. Il y a aussi une multiplication des cybermenaces et la cybersécurité est devenue une priorité majeure pour les entreprises. Les professionnels de la cybersécurité sont donc très demandés pour protéger les systèmes et les données sensibles. Du côté des développeurs web, leurs compétences sont constamment demandées. Avec la prolifération des applications et des sites web, les compétences dans des langages tels que JavaScript et Python sont particulièrement recherchées. Concernant le facteur de différenciation, designer·euse UX/UI sont devenus essentiels pour créer des interfaces intuitives et attrayantes, ce qui peut permettre d’améliorer la satisfaction des utilisateur·rice·s. 

Des formations adaptées 

Chez POP School, nous proposons des formations intensives d’une durée de 6 mois en moyenne, pour permettre aux salarié·e·s mais aussi aux personnes éloignées de l’emploi de se former aux métiers de demain. Ces formations sont conçues pour fournir des compétences supplémentaires aux apprenant·e·s et pour qu’elles soient directement applicables sur le marché du travail qui ne cesse d’évoluer. Nous proposons également des formations courtes de 3 à 4 jours sur différents logiciels (Word, Excel, Photoshop, Illustrator etc). Ces formations sont spécifiquement adaptées aux salarié·e·s qui cherchent à renforcer la productivité de l’entreprise ainsi que la maîtrise de certains outils. Les salarié·e·s en quête de compétences dans le domaine numérique viennent de tous les horizons. L’objectif est simple : répondre aux besoins des entreprises en formant des professionnel·le·s qualifié·e·s et compétent·e·s.

Un impact sur l’emploi 

Les formations aux métiers du numérique ont transformé le monde professionnel et offrent de nouvelles opportunités d’emploi dans des secteurs qui sont en pleine expansion. Chez POP School, les apprenant·e·s acquièrent des compétences durant leur formation qui sont très demandées par le marché du travail comme c’est le cas pour le développement web, la cybersécurité ou encore le design d’interface web. 

 

Pour les salarié·e·s en quête de changement, les formations permettent une reconversion professionnelle fluide qui ouvre la voie à des évolutions de carrière. Les formations aux métiers du numérique ont un impact significatif sur l’employabilité et l’évolution de carrière. 

 

La formation aux métiers du numérique est bien plus qu’une simple acquisition de compétences, c’est un investissement dans un avenir professionnel durable. Avec des opportunités croissantes et des parcours de formation adaptés, il n’a jamais été aussi encourageant de se lancer dans le monde du numérique.

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
Catégories
Orientation

Devenir développeuse web ? C’est possible

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Devenir développeuse web ? C'est possible

Changer de cap, changer de vie ! Telle est la devise de Coralie qui s’est lancée dans le développement web après avoir occupé le poste d’agente de production pour un service de livraison de colis. 

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

Coralie apprenante dev web

Photo : Mairie de Meurchin

Avant de devenir développeuse web et mobile, Coralie était agente de production pour un service de livraison de colis. Elle fait partie des nombreuses personnes qui ont effectué une reconversion professionnelle dans le domaine numérique : “je me suis vite rendue compte que ce n’était pas ce que je voulais faire toute ma vie. Je me suis rappelée que POP School existait, du coup j’ai tout fait pour entrer dans la formation. Plusieurs années auparavant, je me suis rendue à une réunion d’information grâce à Pôle emploi mais j’avais des aprioris, je pensais que le numérique n’était pas fait pour moi. J’avais des aprioris sur ce type de métier que je qualifiais d’homme et je pensais qu’il fallait être bon en math. Au final, je me suis dis que j’avais envie de faire un métier qui me plait et c’est pour cela que j’ai décidé de me lancer.”

 

Pourquoi as-tu choisi ce type de formation ?

J’ai décidé de faire la formation dév web parce que ça me plaît de créer et régler des problèmes. Quand quelque chose ne va pas tu cherches des solutions, tu règles le problème, c’est vraiment ce côté là qui m’a attiré dans la formation.

 

Avais-tu de l’aisance dans le numérique avant de suivre la formation dév web

J’avais de l’aisance sur les réseaux sociaux mais le code pas vraiment. J’avais vraiment les bases du numérique mais ça ne suffisait pas à créer un site ou autre. Juste avant d’entrer dans la formation, j’ai pris des cours sur internet, et je me débrouillais tout en sachant que je n’avais jamais codé de ma vie. Quand la formation a débuté, ça m’a paru très accessible. On a des formateurs qui sont là pour bien expliquer quand on ne comprend pas quelque chose. Il faut se dire que ça demande du temps et beaucoup d’investissement. Il ne suffit pas de rester en cours et de finir sa journée, il faut travailler chez soi le soir et le week-end. On peut être vite dépassé si on ne prend pas de bon rythme. La formation c’est quatre mois de cours et deux mois de stage, et c’est très intense. Au final c’est beaucoup de choses en peu de temps.

 

Et de manière générale, comment s’est passée la formation ?

J’ai été super bien accueillie dès le premier jour et même lors de mon entretien. POP School c’était vraiment mon premier choix. On était une trentaine dans la formation, et l’entente était très bonne. En terme de travail, on a travaillé sur des petits projets, on a créé un site de pizza et des formulaires. Pour réaliser ces petits projets, on a utilisé des langages de programmation. Pour le back-end on a utilisé Python, PHP et Symphony et pour le front-end on s’est servi de HTML, CSS et JavaScript.” 



As-tu un projet qui t’a marqué ? 

On a dû intervenir au salon Numériqu’elles à Lens, on était trois apprenantes. Le but était de parler du numérique à des jeunes filles lycéennes. Plusieurs d’entre elles sont revenues pour demander si elles pouvaient faire un stage ici. C’était une très bonne expérience. Si j’avais un conseil à donner à quelqu’un qui souhaite se lancer dans le dev web mais qui n’a pas d’expérience c’est de foncer, d’y aller, même s’il y a beaucoup de préjugé, tant qu’on ne se lance pas on ne sait pas si on est fait pour ça. Même sans avoir codé c’est possible d’y arriver, dans la formation la plupart n’avaient jamais pratiqué, au final on s’est rendu compte que c’est possible d’y arriver. On est beaucoup soutenu et on peut aussi s’entraider par l’apprentissage dans ce type de formation.

 

Actuellement, la théorie est terminée, où fais-tu ton stage ? 

Je fais mon stage à la Mairie de Meurchin. Je vais créer un site pour la location des salles, notamment la salle des fêtes, en créant une base de données et je vais refaire une refonte du site de base. Je trouve que c’est un projet original et c’est ce qui me plaît. Au niveau de la recherche de stage, je l’ai trouvé toute seule mais le représentant territorial peut intervenir pour nous aider dans notre recherche. Il a donné des pistes, comme le formateur, ils ont tous les deux aidé les apprenants qui n’avaient pas trouvé de stage.” 


Dans 10 ans, Coralie se voit développeuse sénior. Elle a trouvé sa voie et évoque “une très belle expérience”.

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
Catégories
Orientation

Comment je suis devenue Community Manager

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Comment je suis devenue Community Manager

Avant de devenir Community Manager, Aurélie était hôtesse en évènementiel. Elle fait partie des nombreuses personnes qui ont effectué une reconversion professionnelle dans le domaine numérique

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

Femme blonde avec des lunette qui sourit

Photo : POP School

“Avant d’intégrer la formation Community Manager, j’étais hôtesse événementiel en plein temps entre Nancy, Metz et au Luxembourg. Mon rythme de vie ne me convenait plus, je pouvais travailler la nuit comme le jour. Je ne voyais presque plus mes enfants.”

Le métier de Community Manager est né il y a cinq ans. C’est la nécessité de communiquer sur son entreprise, de rédiger du contenu sur les médias sociaux et de faire de la veille concurrentielle.

 

“Ce qui me plaît dans le métier de Community Manager c’est la possibilité d’être créative et disponible pour mettre en avant une entreprise. J’ai envie de m’installer à mon compte pour être présente aux côtés de mes enfants. C’est également un métier d’avenir, sur les réseaux sociaux on peut tout faire. Je savais que je voulais faire cette formation, j’avais fait des recherches dans plusieurs organismes mais beaucoup me demandaient un niveau Bac +2. N’ayant aucun diplôme, je ne pouvais pas intégrer les formations que l’on me proposait.” »

Avec l’émergence d’internet, l’internaute utilise de nouveaux moyens de communication. Ce qui a amené les entreprises à recruter un Community Manager pour trois raisons principales : accroître la notoriété de l’entreprise, acquérir de nouveaux clients et fidéliser les leurs. La gestion de la relation client, le recrutement et le travail autour de la marque employeur ne sont pas à négliger. 

Une formation accessible à tous 

Le Community Manager élabore la stratégie de présence de son entreprise sur les médias sociaux afin de répondre aux objectifs déterminés en concertation avec les différentes directions concernées (innovation, marketing, communication etc).

 

“En recherchant sur le site de Pôle emploi, je suis tombée sur une formation de POP School, et c’est à ce moment-là que j’ai compris que j’allais pouvoir faire ce que je veux. Je me suis renseignée sur le centre de formation, j’avais une appréhension sur le fait que ce soit trop scolaire mais j’ai quand même décidé de m’inscrire à la réunion d’information pour en savoir plus. Dans cet organisme de formation, aucun pré-requis n’est exigé, il faut juste de la motivation. Je suis actuellement en formation sur Nancy, et ça fait deux mois que j’apprends le métier de Community Manager.”

“J’apprends des choses que je ne savais pas, tout ça dans un esprit d’équipe avec une bonne ambiance, que ce soit avec les formateurs ou les autres apprenants. On travaille principalement sur la création de contenu et sur l’animation de communauté qui sont l’essence même du métier de Community Manager.” 


Aujourd’hui âgée de 35 ans, Aurélie poursuit sa formation de Community Manager à POP School et elle aimerait en faire son métier.

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
Catégories
Inclusion

Le referent handicap au service de la diversité

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Le référent handicap au service de la diversité

Chez POP School, organisme de formation inclusif, le référent handicap répond aux questions et aux aménagements nécessaires pour les apprenant·e·s mais il est aussi là pour s’occuper des salariés. Pour bien comprendre quel rôle il a et la raison de sa mise en place, nous avons sollicité le principal intéressé, Rémy, pour vous fournir d’avantages d’informations. 

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

Homme avec une casquette et des lunettes

Photo : POP School

Le saviez-vous ? 

Depuis le 5 septembre 2018, sous l’impulsion de la loi Avenir professionnel, il est obligatoire pour les organismes d’avoir un référent handicap chargé d’orienter, d’informer et d’accompagner les personnes en situation de handicap. Chez POP School, il joue un rôle indispensable entre l’organisme et les apprenant·e·s actuels ou potentiels en situation de handicap. 

C’est quoi un référent handicap chez POP School ?

Le référent handicap dispose de plusieurs facettes d’actions. Son rôle consiste à informer et sensibiliser l’ensemble des collaborateur·rice·s et les apprenant·e·s sur la question du handicap, il accompagne individuellement les collaborateur·rice·s et les apprenant·e·s dès leur arrivée et tout au long de leur formation. Il crée aussi un environnement de confiance favorable à l’intégration de chacun·ne. 

 

Rémy nous explique son rôle. Il est référent handicap chez POP School depuis février 2023. De manière générale, il s’occupe des apprenant·e·s en situation de handicap, plus particulièrement de celles·ceux qui ont une reconnaissance en qualité de travailleur·euse handicapé·e : “ils·elles peuvent me solliciter, à tout moment, pour des aménagements d’espaces, d’horaires ou de tiers-temps.” En assurant ce rôle, Rémy a pour mission d’accompagner et de faciliter l’intégration de nos apprenant·e·s en formation. Si l’apprenant·e a besoin d’une aide extérieure, c’est le référent handicap qui va la mettre en place. Il agit en tant qu’intermédiaire et reste joignable pour toutes questions supplémentaires. En d’autres termes, il est chargé d’amener les meilleures dispositions possibles pour toutes les formations confondues.

En ce qui concerne la première rencontre entre le référent handicap et l’apprenant·e, elle est organisée en visioconférence. Lors de ce premier échange, Rémy explique ce qui peut-être mis en place par l’organisme selon les besoins de l’apprenant·e. Il s’assure qu’il·elle soit dans la bonne formation et que les aménagements ont bien été faits. 

Les différentes familles liées à l’handicap 

Il y a plusieurs familles de handicap : moteur, psychique, intellectuel, visuel, auditif et les maladies invalidantes. Peu importe la situation, Rémy est là pour accompagner les apprenant·e·s au cours de la formation : “pour prendre un exemple fictif, on ne va pas mettre la même chose en place pour une personne qui a un handicap visuel que pour une personne qui a un handicap cognitif.” 

Chez POP School, si les apprenant·e·s ont besoin d’un aménagement spécifique, le référent handicap est là pour répondre aux questions et subvenir à ces besoins. Ils·elles peuvent aussi trouver de l’aide extérieure à l’organisme de formation comme avec l’Agefiph qui propose de l’aide et de l’accompagnement pour l’emploi des personnes en situation de handicap, il y a aussi le FIPHFP (fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique), ils·elles peuvent aussi se référer à la Maison Départementale pour les Personnes Handicapées (MDPH).

Ce que POP School met en place pour les personnes en situation de handicap

Le référent handicap permet de structurer la politique handicap. Il améliore peu à peu les processus et met en place des actions pour améliorer cette inclusion chez POP School. Actuellement, Rémy travaille sur la conception d’une logithèque. Mais qu’est-ce que c’est ? 

Rémy travaille sur la conception d’une logithèque pour le handicap : “l’idée c’est d’avoir des logiciels qui permettent de répondre aux différentes situations de handicap. Par exemple, pour un apprenant qui est malentendant et qui veut suivre la formation de développeur web, il faut que je trouve le bon logiciel pour faire la retranscription directe des propos du formateur.” L’idée est que tous les outils soient disponibles, à tout moment, dans une bibliothèque d’applications correspondant aux différentes situations de handicap. 

Pour Rémy, le référent handicap n’a qu’un seul objectif : “permettre à toutes et à tous, même pour les personnes ayant une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), d’accéder à nos formations”. 

Le challenge quotidien du référent handicap est de faire en sorte que toute personne qui a envie de suivre une formation puisse la suivre. Peu importe son handicap, la formation sera adaptée au mieux. 

Hé Rémy on te contacte comment ? “On peut me contacter directement sur l’adresse mail dédiée :  referenthandicap@pop.eu.com

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
Catégories
Orientation

Comment mieux protéger vos mots de passe

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Comment mieux protéger vos mots de passe

Quels mots de passe mettre sur vos smartphones, réseaux sociaux ou sur votre boîte mail ? La société de cybersécurité Kaspersky nous explique les moyens à utiliser pour mieux les protéger.

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

écran de téléphone VPN protected

Photo : POP School

“1234”, “0000”, les mots de passe plébiscités en 2022 montrent à quel point le sujet n’est pas pris au sérieux. Ils sont pourtant un des maillons principaux de la chaîne de défense qui empêchent les pirates d’accéder à nos comptes. Ils protègent constamment nos données. 

Dans un article publié en janvier, la société Kaspersky est revenue sur les meilleurs moyens de mieux protéger nos mots de passe. On s’est dit que ça serait bien de faire la même chose et d’interroger Christian, formateur en cybersécurité à POP School.

L’authentification à deux facteurs

Les experts suggèrent de ne jamais utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes. Il convient de choisir des mots de passe suffisamment longs et complexes avec au moins une majuscule, un chiffre et un caractère spécial. Aussi, il faut veiller à ce qu’ils soient conservés en lieu sûr et les modifier régulièrement, surtout lorsqu’une plateforme est victime d’une fuite de données (informations qui se retrouvent mises en vente sur le dark web). 

L’utilisation d’un gestionnaire des mots de passe est toujours un plus. Les experts de Kaspersky conseillent d’utiliser l’authentification à deux facteurs lorsque cela est possible. C’est une sécurité supplémentaire qui complique la tâche des cybercriminels, surtout s’ils sont déjà en possession de votre mot de passe. 

Attention aux partages d’informations 

Les analystes de la cybersécurité ajoutent : “configurez les réseaux sociaux pour plus de confidentialité. Il sera plus difficile de trouver des informations à votre sujet, et cela va compliquer l’utilisation du dictionnaire par force brute pour attaquer votre compte.”

Ils suggèrent également d’arrêter de partager trop d’informations personnelles à votre entourage. Pour rappel, la CNIL avait recensé en septembre une “nette progression des notifications de violation de données.” En 2021, les notifications de violation de données ont progressé de 79% par rapport à 2020. 

Des outils pour mieux protéger vos comptes

Des outils existent pour mieux protéger votre vie privée. Vous pouvez utiliser un gestionnaire de mot de passe (logiciel ou service en ligne) qui permet de centraliser et gérer l’ensemble de vos mots de passe au sein d’une base de données sécurisée. Il faut simplement retenir le mot de passe qui vous sert à ouvrir l’accès au gestionnaire, il se chargera, par la suite, des autres. 

 

Vous pouvez également chiffrer vos données, ce qui permet d’éviter à une personne mal-intentionnée d’avoir accès à vos informations en cas de perte ou de vol de votre appareil. “Tous les appareils récents proposent cette option qu’il suffit d’activer dans les paramètres et qui est quasi transparente à l’utilisation”, indique le site cybermalveillance.gouv.fr. N’oubliez pas de faire les mises à jour de sécurité, c’est ce qui permet de corriger les failles de sécurité au sein des systèmes d’exploitation ou des applications. Vous pouvez également utiliser un antivirus qui permet de se protéger d’attaques et de virus. 

 

Afin d’éviter à des personnes malveillantes d’accéder à vos informations personnelles, assurez-vous de la sécurité du WiFi utilisé. Il est déconseillé d’utiliser les réseaux WiFi publics ou inconnus, qui sont mal sécurisés et qui peuvent être contrôlés par des pirates.

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »