Catégories
Formation Orientation

1er mai : les salarié·e·s devront régler une participation forfaitaire de 100 euros pour bénéficier de leur CPF

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

1er mai : les salarié·e·s devront régler une participation forfaitaire de 100 euros pour bénéficier de leur CPF

La loi de finances 2023 prévoit un reste à charge pour les salarié·e·s qui souhaitent utiliser leur Compte Personnel de Formation (CPF) pour financer une action de formation.

femme blonde

Camille Saje – Lecture 1 minute

téléphone portable avec main
Crédit photo : POP School

À partir du 1er mai, les salarié·e·s qui souhaitent suivre une formation en utilisant leur Compte Personnel de Formation (CPF) devront prendre en charge une participation forfaitaire fixée à 100 euros. Cette décision a été prise par le gouvernement dans l’objectif d’économiser 20 milliards d’euros dans ses dépenses. Le reste à charge sera donc de 100 euros par formation, à la charge des salarié·e·s et indexée sur l’inflation. Le montant sera revalorisé chaque année.

C’est quoi le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation est un dispositif qui permet aux travailleurs d’accéder à des formations cofinancées par l’État et les entreprises. Le CPF est accessible que pour les personnes qui ont déjà travaillé. Au total, quasiment 2 millions de personnes y ont recours chaque année. Chaque personne dispose, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à son départ à la retraite d’un Compte Personnel de Formation. C’est ce qui a remplacé le droit individuel à la formation. Il est utilisable tout au long de sa vie active (y compris en période de chômage) dans le cadre d’un financement d’une formation qualifiante ou certifiante. 

Les autres dispositifs de formation

D’autres dispositifs de financements sont possibles pour les salarié·e·s, les personnes en recherche d’emploi ou les jeunes décrocheurs scolaires. Que ce soit à travers les aides régionales, l’aide Agefiph pour les personnes ayant une RQTH, le projet de transition professionnelle, le dispositif démission-reconversion avec Transition Pro ou encore avec les aides de l’OPCO. Retrouvez en détail les différents types de financements possibles sur notre page dédiée : https://popschool.fr/financements/

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
Catégories
Formation Opportunités

Comment vivre de sa passion ?

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

femme blonde

Camille Saje – Lecture 5 minutes

L’importance de se poser les bonnes questions

La passion est souvent perçue comme une source de motivation et d’énergie. Elle nourrit vos rêves et peut même guider vos actions. Elle façonne votre vision de la vie en se basant sur vos valeurs personnelles, votre dynamisme, vos talents et vos centres d’intérêts. Parfois, votre passion se manifeste simplement par un intérêt ou une curiosité particulière pour un sujet. Vivre de sa passion revient à transformer une ou plusieurs activités que vous aimez en une source de revenus. 

Avant de franchir le cap, il ne faut pas prendre à la légère votre volonté de vivre de votre passion. L’option de “foncer tête baissée” peut s’avérer à double tranchant. Il faut savoir vers quoi vous vous dirigez. La vie professionnelle impacte le statut social, les revenus mais aussi la qualité de vie de manière générale. La première chose à faire est de vous demander ce qu’il est important pour vous. Posez-vous les bonnes questions concernant la stabilité, le revenu et les évolutions possibles liés à votre passion. 

On se pose souvent la question des avantages de vivre de sa passion. Beaucoup pensent à l’aspect financier, mais les bénéfices vont bien au-delà du gain matériel et englobent de nombreuses parties de la vie. Si vous arrivez à nourrir votre passion et que vous parvenez à en faire votre métier, vous rencontrerez sans doute moins de difficultés. Un·e passionné·e est moins enclin à procrastiner lorsqu’il s’agit de s’investir dans son domaine de prédilection.

La nécessité de se former

Avoir une passion est un atout bénéfique pour pouvoir s’épanouir dans sa vie, mais il faut être en mesure de la nourrir et l’enrichir. Que ce soit par le biais d’une formation ou en autodidacte, il est important de bâtir une base solide, forgée au fil de nombreuses années d’apprentissages. Durant cette période, on acquiert les fondamentaux de notre passion, on maîtrise la technique et on développe un savoir-faire non-négligeable. Une culture profonde autour de cette passion nous accompagne tout au long de votre vie.  

Il existe de nombreux freins à la reconversion professionnelle : la peur de l’échec, le manque de confiance en soi, la nouveauté… Toutes ces craintes sont encore plus intenses lorsqu’il s’agit de vivre de sa passion. Pourtant, si vous aspirez à exercer le métier de vos rêves, si vous êtes convaincu que cette nouvelle voie professionnelle est celle qui vous amènera à l’épanouissement que vous recherchez, lancez-vous ! 

Découvre le témoignage d’Alexandre, ancien apprenant en formation technicien assistance informatique chez POP School : “j’ai toujours été passionné d’informatique, et j’ai réussi à en faire mon métier. Aujourd’hui, on me donne des responsabilités que je n’aurais jamais pensé avoir. Je baigne dans la technique informatique tous les jours, et au final, mon métier me plait tellement, que ce n’est pas une contrainte de me rendre au travail. En plus, je monte en compétences tous les jours. C’est un métier passionnant qui me permet d’avoir une grande liberté d’actions. Ma formation et la période de stage associée m’ont permis de prouver mes compétences et de gravir rapidement les échelons.”

Quelques conseils pour réussir à vivre de votre passion

Il se peut que vous ayez plusieurs passions, pensez à établir une liste d’objectifs basée sur vos compétences et vos passions, puis sélectionnez celles qui vous semblent pertinentes. Assurez-vous que ces objectifs soient clairs, réalisables et apportent une valeur ajoutée à court ou à long terme. Fixez-vous les objectifs nécessaires pour atteindre les compétences que vous souhaitez. Il est impératif de définir des limites claires dès le départ pour vivre de sa passion. Sans cela, vous pourriez vous éloigner de vos objectifs, notamment en raison des nombreuses distractions qui peuvent survenir. Ces limites doivent concerner vos horaires de travail, vos distractions et ce que vous vous êtes autorisé à faire ou non. En respectant tout cela, vous gérerez mieux votre temps. 

Vivre de sa passion peut comporter de nombreux obstacles et défis. Vous devez être prêt·e à faire face aux doutes et aux critiques négatives. Être prêt·e mentalement quand ce type de situation arrive, vous permettra de prendre de bonnes décisions au moment venu. Pour le dire autrement, veillez et priorisez votre santé physique, votre bien-être aura un impact direct sur votre dynamisme. 

Trouvez le métier idéal c’est le choix de trouver l’activité professionnelle qui vous permet de vous épanouir dans votre vie de tous les jours, tout en pourvoyant à vos besoins financiers, sociaux et matériels. 

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
Catégories
Formation Opportunités

État des lieux du secteur du numérique en 2024

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

État des lieux du secteur du numérique en 2024

Numeum, le premier syndicat et organisation professionnelle du numérique en France a constaté une croissance de +6,5% du secteur en 2023, avec des prévisions de +5,8% pour 2024. Mais le marché du travail reste tendu, avec un ralentissement des recrutements et des entreprises qui recherchent des talents cachés.

femme blonde

Camille Saje – Lecture 4 minutes

homme devant un ordinateur

Le manque de compétences dans le domaine du numérique représente un des principaux obstacles au développement économique de la France. En 2022, 10% des postes liés au secteur de la tech sont restés vacants. Pour remédier à ce déficit, l’Institut Montaigne a estimé qu’il faudrait former 845 000 personnes entre 2023 et 2030. Le gouvernement s’est engagé à former au moins 400 000 professionnels du numérique au cours du quinquennat. La deadline est dans moins de trois ans et il est impératif d’attirer davantage de candidats vers les programmes de formation et de reconversion professionnelle, en insistant sur l’importance du recrutement des talents cachés, en particulier les femmes. 

Se former, se convertir ou se reconvertir au numérique est une opportunité pour les femmes et les hommes qui souhaitent s’orienter vers des métiers d’avenir qui ne cessent d’évoluer. En faisant le choix de se former aux métiers du numérique, c’est ce qui contribue à agir pour la réduction des inégalités sociales en favorisant l’employabilité du plus grand nombre. 

Le secteur du numérique recrute en 2024

Numeum évalue la taille du marché du numérique à 66,2 milliards d’euros en 2023. C’est une belle dynamique au regard de l’économie puisque le PIB a progressé de 0,9% l’an dernier. Les perspectives d’évolution du secteur du numérique sont positives, la croissance du secteur est estimée à 5,8% sur un marché du travail qui devrait atteindre les 70 milliards d’euros cette année. 

Le nombre de postes dans le numérique a augmenté de plus de 6% entre 2018 et 2021, en guise de comparaison, c’est trois fois plus que la moyenne dans les autres secteurs. Les besoins en compétences des professionnels du numérique sont toujours très importants. À l’horizon 2030, 1,6 million d’emplois seront à pourvoir pour répondre aux besoins des entreprises, en particulier dans la conception, le développement et la maintenance de produits numériques. 

Cette année, les perspectives de croissance dans le secteur du numérique sont prometteuses. Le marché de la filière du cloud devrait atteindre 20 milliards d’euros (contre 18,6 milliards en 2023). Pour la cybersécurité, les entreprises peinent à trouver des candidats qualifiés face à la montée en puissance des cyberattaques. Des compétences sont aussi recherchées en termes de développement réseaux, les entreprises ont besoin de techniciens d’administrateurs systèmes et réseaux pour assurer le bon fonctionnement de leurs infrastructures. Les boîtes recherchent également des professionnels capables de conduire la transformation numérique tels que les chefs de projets et les product owners. Pour la data, les professions liées aux données telles que les data analyst, data engineer et data scientist sont très demandées, c’est le cas aussi pour les développeurs web. 

La reconversion professionnelle : le chemin clef vers l’évolution de compétences

Alors que la population active vieillit et que la durée du travail augmente, les entreprises recherchent des talents dans le domaine du numérique. Pour attirer les talents cachés, celles et ceux qui n’ont pas spontanément envisagé une carrière dans ce domaine dès le début de leurs carrières, la reconversion professionnelle est l’opportunité parfaite. 

Opter pour une reconversion dans le domaine du numérique représente une véritable opportunité pour améliorer son niveau de vie, comme en témoignent nos ancien·ne·s apprenant·es, c’est le cas pour Tony : “j’ai décidé de changer de métier parce que j’ai toujours été passionné par la technologie, je n’ai jamais eu l’occasion de faire une reconversion pro et en approchant de mes 35 ans, je me suis dit que c’était le moment idéal pour moi J’ai aussi fait ce choix pour augmenter mes revenus par la suite.” Pour beaucoup d’entre eux·elles, il s’agit d’une évolution professionnelle significative par rapport à leurs postes précédents. Cette évolution se fait grâce à la reconversion dans les métiers du numérique, facilitée par l’évolution des attentes des recruteurs. Désormais, les entreprises accordent autant d’importance aux compétences techniques (hard skills) qu’aux compétences douces (soft skills). Les compétences douces incluent la capacité à communiquer, à fédérer une équipe autour d’un projet, à échanger de manière efficace à l’oral et à l’écrit ainsi que toutes les qualités générales telles que l’ouverture d’esprit, la polyvalence et l’adaptabilité. 

Si le candidat dispose déjà des softs skills adaptés, une partie du chemin est déjà parcourue. Il lui reste à acquérir les compétences techniques requises. Il est impératif de briser le stéréotype “geek” introverti et peu empathique. Les recruteurs recherchent au contraire des candidats capables de bien communiquer et dotés d’un bon sens relationnel. 

Les formations aux métiers du numérique que l’on te propose visent à équilibrer l’apprentissage des compétences techniques et des softs skills qui sont recherchées par les entreprises. Les formations sont ouvertes à toutes et à tous, salarié·e, demandeur·euse d’emploi ou jeune décrocheur·euse scolaire, retrouve l’intégralité du contenu sur notre page : https://popschool.fr/accueil-pop-school/formations/

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
Catégories
Formation

Former ses futurs collaborateurs ça c’est POP

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

FORMER VOS FUTUR·E·S SALARIÉ·E·S, ÇA C'EST POP !

Le saviez-vous ? Nous proposons un dispositif qui permet en tant qu’entreprise, de recruter ses futur·e·s salarié·e·s et de former de nouveaux talents aux compétences dont elles ont besoin. Et ce n’est pas tout, la totalité est prise en charge à 100% par Pôle emploi. Elle est pas belle la vie ?

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

formateur devant un apprenant

On ne va pas y aller par 4 chemins : aujourd’hui, on propose un dispositif qui vous permet en tant qu’entreprise, de recruter vos futur·e·s alternant·e·s et de former de nouveaux talents aux compétences dont vous avez besoin. Et ce n’est pas tout, la totalité est prise en charge à 100% par Pôle emploi. Elle est pas belle la vie ? 

Faire “matcher nos apprenant·e·s aux besoins des boîtes”. 

C’est l’un de nos objectifs depuis la création de POP School : permettre aux entreprises de trouver leur pépite dans le vivier de nos apprenant·e·s. 

Cette fois, on va plus loin en proposant aux entreprises de venir trouver avant la formation leur futur·e·s collaborateur·ices. 

“La préparation opérationnelle à l’emploi, ou POE, est une approche de formation axée sur les compétences spécifiques requises pour un poste donné. Plutôt que de se concentrer sur des connaissances générales, cette méthode plonge directement dans les aspects pratiques du travail, offrant un tremplin efficace pour une intégration réussie dans le monde professionnel.” déclare Brahim Sellam, responsable formations sur la fabrique de Valenciennes.

Nous proposons deux cursus de 400 heures pour acquérir des compétences techniques en développement web ou en design Ux/Ui et des savoirs faires attendus par les entreprises. 

Le processus de recrutement : 

  1. Nous sourcons des candidat·e·s d’horizons différents

Dans un premier temps nous invitons chaque candidat·e à venir participer à une réunion d’information collective pour expliquer les objectifs des formations et les missions des métiers visés. Nous leur faisons passer des tests techniques pour définir leur niveau.

À la suite de cette réunion, nous rencontrons individuellement chaque candidat·e pour un entretien de motivation. Nous validons la motivation du candidat·e et la cohérence du projet pour l’orienter, post-formation, vers un parcours en alternance.

  1. Nous organisons deux jobdating pour faire matcher vos besoins tech aux profils présélectionnés. (à retrouver sur notre page eventbrite)
  2. Nous sélectionnons ensemble vos futur·e·s collaborateurs·ices et nous vous accompagnons sur le volet administratif.

Une immersion totale pour l’apprenant·e

Tout au long de la formation, nos apprenant·e·s seront accompagné·e·s individuellement et pourront recevoir une formation spécifique dans l’optique de favoriser le développement des compétences de manière efficace. Des journées d’immersion en entreprise pourront aussi avoir lieu pour se familiariser avec l’esprit de l’entreprise. 

“Nous avons de nombreux rituels au sein des formations pour suivre l’apprenant·e. De l’onboarding à l’offboarding, nous accompagnons nos promotions à travers des questionnaires, des suivis hebdos avec nos formateurs·ices etc. Notre volonté est de créer un environnement d’apprentissage favorable pour l’apprenant·e. Dans ces dispositifs de formation nous allons renforcer les liens entre les apprenant·e·s et l’entreprise, avec la mise en place de mentorat afin que l’entreprise puisse suivre son apprenant tout au long de la formation et l’intégrer au collectif de l’entreprise.  insiste Brahim.

À qui s’adresse la POE : 

Du côté de l’entreprise : 

  • La POE s’adresse aux entreprises souhaitant recruter et qui ne trouvent pas de profil correspondant à leurs besoins.
  • La POE peut être initiée par les services RH, les équipes opérationnelles, en tant que recruteurs.

Du côté des candidats : 

La préparation opérationnelle à l’emploi s’adresse à toutes personnes inscrites à Pôle emploi 

  • Aux demandeurs·euses d’emploi indemnisé·es ou non ;
  • Aux bénéficiaires d’un accompagnement CRP/CTP (Contrat de Reclassement Professionnel / Contrat de Transition Professionnel) ou Contrat de Sécurisation Professionnelle.
  • Le·la demandeur·euse d’emploi suit une formation nécessaire à l’acquisition des compétences requises pour occuper un emploi précis, correspondant à une offre Pôle Emploi.
  • Pour les POE, le·la candidat·e est sélectionné·e en amont de sa formation avec une promesse d’embauche en CDI, CDD de 12 mois, contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Intégrer des profils POP School, c’est s’engager envers plusieurs aspects essentiels : 

  • Favoriser une politique de recrutement inclusive : en recrutant nos apprenant·e·s, vous affichez une sensibilité marquée envers les questions d’égalité des chances et d’inclusion au sein des équipes techniques.
  • Rechercher des profils techniques de qualité : nous travaillons main dans la main pour trouver des savoir-faire et des savoir- être qui correspondent à votre entreprise. 
  • Contribuer activement à l’évolution de la société : En intégrant notre programme de formation, vous  devenez un acteur clé dans la création de dynamiques entre les apprenants et le monde professionnel. Votre implication tout au long du parcours de formation est cruciale pour le développement optimal des compétences et des opportunités professionnelles.

Nos rendez-vous ​​

  • Réunion d’information collective pour les candidat·e·s : 18 décembre à 9h30 pour Développeur web et 14h30 pour Designer Ux Ui 
  • Réunion d’information collective le 9 janvier 9h30 pour Développeur web et 14h30 pour Designer Ux Ui 
  • Webinar entreprises : qu’est ce que la Préparation Opérationnelle à l’Emploi ? le 11 janvier à 14h. Inscription sur Eventbrite. 

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »