Podcast Hello Women !

Un confinement formateur : un mois après le basculement de ses formations en distanciel, POP School fait le point.

Un mois après le début du confinement, l’équipe de POP School fait le point sur un confinement formateur pour tous.

   Baptiste Dufour – 4 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

formation a distance

Photo : POP School Télétravail

POP School, le numérique au coeur

Depuis 2015, POP School propose des formations intensives aux métiers du numérique pour les personnes éloignées de l’emploi et de la formation ou en reconversion : des formations professionnelles qui permettent à nos apprenants d’acquérir de nombreuses compétences métiers indispensables pour (ré)intégrer dès leur sortie de formation un monde professionnel en mutation permanente. En 5 ans, POP School a considérablement développé son catalogue de formations pour former les talents du numérique fortement recherchés sur le marché de l’emploi : développeurs web, Ux Designers, développeurs Java, Data Security Helpers, opérationnels des objets connectés ou encore chargés de projet digital). Au total, nous avons formé plus de 400 personnes à ces nouveaux métiers. Les chiffres nous encouragent à poursuivre notre action : 75% de nos apprenants sont en “sortie positive” dans les 6 mois suivant la fin de formation. 

Un confinement formateur… pour tous

A l’image de la plupart des organismes de formation, POP School a dû s’adapter en urgence au confinement. “Dès les premières annonces du président de la République, la volonté de POP School a été de ne prendre aucun risque face à la crise sanitaire. Nous avons fermé nos “Fabriques”, c’est-à-dire nos sites de formation, dès le lundi 16 mars. Notre second objectif a été d’assurer la continuité pédagogique de nos apprenants en formation, en passant du mode présentiel au mode distanciel” décrit Pierre Verlyck, Directeur général de POP School. “Cela a nécessité un temps d’adaptation pour nos apprenants et nos équipes, avec la volonté pour chaque session de formation de trouver les outils pouvant assurer au mieux les séquences et le scénario pédagogique de la formation.” 

Les besoins d’outils de communication et de formation ne sont en effet pas les mêmes d’une formation à l’autre : les Ux Designers ont besoin d’avoir des outils en ligne leur permettant de co-créer et de mettre en oeuvre des dynamiques fortement participatives, tandis que les opérationnels des objets connectés (IoT) ont besoin de disposer chez eux de matériel pour continuer à monter en compétence sur la programmation d’objets connectés. Dans le cadre de notre formation “IoT Makers” à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’équipe POP School a donc distribué des “kits arduino” à chaque apprenant. 

C’est grâce à l’agilité de POP School et de nos apprenants, à la mobilisation des chefs de fabrique et des formateurs, mais aussi à notre connaissance des outils numériques, que ce basculement du présentiel au distanciel a pu se faire dans ces conditions”, rajoute Pierre Verlyck. Aujourd’hui, plus de 150 apprenants sont en formation à distance avec POP School : “une façon de poursuivre sa montée en compétences, de se projet dans l’après-confinement.”

Une deuxième promo pour notre formation en agriculture connectée

Fin mars, notre équipe de Willems a pris la décision d’accueillir à distance les apprenants de sa deuxième promotion en agriculture connectée (AgTech). “Les cours sont assurés en visio avec comme point de départ un document technique ou une vidéo courte introduisant le sujet, permettant ainsi de construire un échange entre les apprenants mais surtout de découvrir de nouvelles notions et termes techniques employés en agriculture” nous explique Dorothée Placet-Dauchy, formatrice POP School sur la partie agricole. “Il y aura également des temps de recherche sur les objets connectés utilisés en agriculture (élevage/culture/maraîchage/horticulture). Il y aura enfin des mini “tours de plaine”, c’est à dire que j’irai sur mon exploitation agricole pour leur montrer ce que l’on y fait, en attendant de pouvoir tous nous retrouver un jour sur le terrain.”

Thomas Hocedez, formateur POP School sur la partie développement et électronique, a lui aussi revu son organisation : “les cours de dév sont facilement accessibles à distance : les notions sont vues le matin, expliquées et décortiquées, puis des exercices sont fournis pour que chacun puisse s’exercer à son rythme et son niveau. Les outils en lignes permettent de recevoir de l’aide des formateurs, de corriger les apprenants, presque comme en classe. Pour la partie électronique, des kits sont en préparation et seront envoyés aux apprenants pour qu’ils puissent manipuler les composants depuis chez eux. Tout comme le code, les plateformes de POP School permettent un échange collectif et individuel avec l’équipe pédagogique.”.

Des Facebook Live pour garder le lien avec nos partenaires

Une chose est sûre : nous aimons en règle générale rencontrer du monde pour créer du lien et parler de ce que l’on fait, que ce soit lors de réunions d’informations collectives avec Pôle Emploi et les Missions Locales, ou encore lors de salons à destination de nos futurs apprenants. Durant le confinement, maintenir ce lien et cette proximité nous tient particulièrement à coeur. L’équipe de POP School vous donne désormais rendez-vous sur sa page Facebook pour des “Live”. Réunions d’information collectives à distance, démo, rencontres avec des anciens : c’est désormais en ligne que vous pourrez découvrir la “touche” POP School. Confinés ou pas, notre mission reste la même. Elle est aujourd’hui plus que jamais d’actualité : faire du numérique une opportunité pour tous. 

Le lancement de la formation pour les salariés

Dans le cadre du confinement et des 9 millions de français au chômage partiel, POP School lance ses formations pour les salariés. À découvrir par ici. 

Continuez votre lecture

POP School s’engage contre les inégalités de genre dans la filière du numérique

POP School s’engage à intégrer plus de femmes dans ses parcours de formation pour qu’elles soient propulsées dès demain dans le secteur.

POP School s'engage contre les inégalités de genre dans la filière du numérique

Le saviez-vous ? Les femmes étaient plus présentes dans le numérique pendant les année 80 qu’aujourd’hui. Notre souhait : intégrer plus de femmes dans nos parcours de formation au numérique pour qu’elles soient propulsées dès demain dans le secteur. C’est pourquoi POP School s’engage à favoriser l’insertion des femmes dans ce milieu. 

   Baptiste Dufour – 2 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Engagement POP School

Visuel Casser les codes POP School 2021.

Chez POP School, la mixité et l’égalité des chances dans le secteur du numérique est un principe que nous revendiquons et souhaitons booster pour casser les codes de la filière !

En 2021, nous prenons des mesures et des engagements pour que l’accès des femmes aux opportunités de la filière du numérique soit une réalité. Notre souhait : intégrer plus de femmes dans nos parcours de formation pour qu’elles soient propulsées dès demain dans le secteur. 

Constat de la filière 

 
  • Le secteur du numérique se compose de moins de 30% de femmes.
  • Elles ne sont plus que 10% sur des postes techniques.

Notre plan d’actions : 

 
  • Rendre notre communication plus inclusive pour que toutes et tous puissent se projeter dans le numérique.
  • Organiser des événements et des temps forts pour démystifier le numérique.
  • Inclure dans nos formations longues des journées dédiées à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et à la mixité femmes-hommes.
  • Initier une démarche collective dans l’entreprise et créer un groupe de travail.
  • Élaborer une charte visant à promouvoir la mixité femmes-hommes et lutter contre les violences sexistes et sexuelles.
  • Renforcer la sensibilisation et la formation des collaborateurs
  • Accueillir plus de femmes dans nos formations aux métiers du numérique. 

Retrouvez nos temps forts 2021 : #Casserlescodes ! 

 
  • Nous organisons dès aujourd’hui et sur toute l’année plusieurs temps forts avec des femmes de la filière du numérique pour sensibiliser l’ensemble des acteurs de la formation.
  • Nous préparons une série de podcasts dans le but de « normaliser » les femmes dans le secteur du numérique et de prouver qu’elles ont bel et bien leur place.

Pierre Verlyck, Directeur général de POP School annonce les engagements « mixité femmes-hommes ».

Continuez votre lecture

Se faire financer sa formation numérique

Comment faire une formation gratuite chez POP School. En recherche d’emploi, décrocher scolaire ou encore en reconversion professionnel, voici les aides auxquels tu as le droit.

Faire financer sa formation numérique jusqu'à 100%

Tu souhaites suivre une formation dans le numérique ? Repère les aides mobilisables pour financer jusqu’à 100% du prix de ta formation. 

   Baptiste Dufour – 5 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Crédit photo : POP School 2021

Notre équipe appelle ça la Jungle. La jungle car on a remarqué que nos apprenants étaient souvent perdus dans les dispositifs qui permettent de financer leur formation. Oui, se former à un prix. Mais rassure toi, il existe bel et bien des dispositifs pour financer jusqu’à 100% de sa formation. Pour t’aider à explorer les dispositifs existants et savoir quel financement il est possible de mobiliser selon son profil on a tout synthétisé en un article ; “simple”.  

Financer sa formation avec son CPF 

 

Le premier financement qu’on peut te présenter est le CPF car nous avons tous un. Le Compte Personnel de Formation permet d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Il s’adresse à tous les actifs. 
L’objectif de ce financement est d’augmenter les compétences des actifs, de lutter contre l’obsolescence des compétences et leur permettre de trouver ou sécuriser leur emploi tout au long de leur vie. 

C’est pour qui ?

Comme je le disais juste avant, chaque personne dispose d’un Compte Personnel de Formation. Il est possible de le consulter via www.moncompteformation.gouv.fr

Ce site te permet également :

  • d’accéder aux informations qui te concernent (par exemple : le crédit en euros enregistré sur son compte) ;
  • d’obtenir des informations sur les formations auxquelles tu peux recourir dans le cadre du Compte personnel de formation (les formations éligibles au Compte personnel de formation) ;
  • d’avoir un premier niveau d’information sur les financements de formation ;
  • d’avoir accès à des services numériques en lien avec l’orientation professionnelle comme le [service gratuit du conseiller en évolution professionnelle (CEP). En savoir plus sur mon-cep.org.

Comment ça marche ?
La règle de calcul veut qu’une personne en CDI à temps plein cumule 24 h de formation par an jusqu’à un total de 120 heures. 

Financer sa formation avec l’AIF

 

L’Aide Individuelle à la Formation est une aide de Pôle Emploi réservée aux demandeurs d’emploi pour financer les frais pédagogiques d’une formation.
Le montant de l’AIF doit être équivalent au coût de la formation sans pour autant dépasser les 8 000 euros. 
Pour en bénéficier il est nécessaire de contacter dans un premier temps notre équipe pour manifester ton souhait d’intégrer une formation ainsi que ton conseiller Pôle Emploi.

L’AIF ne finance pas : 

  • les frais d’inscription à la formation envisagée,
  • l’achat de matériel,
  • l’inscription à un examen ou un concours.

C’est pour qui ? 

  • Les demandeurs d’emploi
  • Les personnes en accompagnement CRP/CTP ou CSP

Financer sa formation grâce aux financements des régions

 

Tu pourras aussi trouver un soutien auprès des régions car elles peuvent aussi financer une partie de ta formation. 

Dans les Hauts-de-France

Dans les Hauts-de-France, le financement s’appelle le Chéque Pass Formation (CHPF). Cette aide t’accompagne en abondant ton CPF qui doit avoir au minimum 250€. L’aide peut atteindre jusqu’à 5000€. 

C’est pour qui ? 

Le CHPF est ouvert à toute personne âgée d’au moins 18 ans dès lors qu’elle :

  • est à la recherche d’un emploi,
  • et/ou occupe un emploi à temps partiel (moins de 24h/semaine),
  • et/ou occupe un emploi en contrat aidé,
  • et/ou est licenciée économique dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP),
  • et/ou bénévole d’association, uniquement pour les accompagnements à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

En Ile-de-France 

En Ile-de-France, le financement s’appelle l’AIRE (Aide Individuelle Régionale vers l’Emploi. Cette aide est un complément facilitant le retour, l’accès ou le maintien en emploi. Le montant de l’aide pouvant aller jusqu’à 1000 €.

Transition pro & le projet de transition professionnelle

Depuis le 1er janvier 2019, le projet de Transition Professionnelle remplace le CIF (Congé Individuel de Formation). Ce dispositif permet à un salarié de s’absenter de son poste pour suivre une formation certifiante pour changer de métier ou de profession. 
Si c’est ton cas, il faut monter un dossier de Transition Pro ce qui te permettra de présenter ton dossier à la Commission Paritaire Interrégionale (CPIR) et te faire financer une partie de votre formation.

Pour connaître les modalités d’envoi du dossier, les délais de dépôts et les conditions de la prise en charge financière, les salariés doivent contacter l’organisme Transitions Pro de leur région. En savoir plus.

C’est pour qui ? 

  • Les salariés, ( et tu restes salariés pendant ta formation !)

L’Agefiph
L’aide a pour objectif de permettre à une personne handicapée d’acquérir par la formation les compétences nécessaires pour un accès durable à l’emploi.

C’est pour qui ? 

Tout demandeur d’emploi handicapé :

  • Inscrit ou non à Pôle Emploi lorsque la durée de la formation est supérieure à 40 heures
  • Inscrit à Pôle emploi lorsque la durée de la formation est inférieure à 40 heures
  • L’accès aux formations individuelles rémunérées par l’Agefiph est privilégié pour les demandeurs d’emploi handicapés non indemnisés.

Elle est prescrite par ton conseiller Pôle emploi, Cap emploi ou Mission locale.

Son montant dépend des cofinancements prévus par les dispositifs de droit commun.

Les labelisations recherchées par POP School

POP School fait labelliser un maximum de ses formations par l’État (La Grande École du Numérique), la région École Régionale du Numérique pour les Hauts-de-France et Paris Code pour la ville de Paris.

Ces labellisations permettent de financer une partie du prix de la formation pour les publics éloignés de l’emploi.

C’est pour qui ? 

  • Les demandeurs d’emploi
  • Les personnes ayant un niveau BAC et infra-Bac
  • Les habitants des Quartiers Politiques de la Ville 
  • Les femmes

L’autofinancement

Enfin, le dernier mode de financement de nos formations est l’autofinancement. C’est à dire que c’est toi qui finance. Attention, POP School t’accompagne un maximum dans ta recherche de financement, pour que tu puisses financer de ta poche au minimum ta formation. 

Il n’y a plus qu’à ! 

Tu connais maintenant l’ensemble des dispositifs de cette Jungle. Mais pas d’inquiétude, nos chefs de fabrique l’accompagnent dans chaque étape de ton dossier d’inscription et notamment ta recherche de financement. 

Si tu souhaites échanger dès maintenant avec notre équipe, réserve un crénaux avec le chef de fabrique sur laquelle ta formation se déroule. (calendrier des C2F). 

Retrouve les dossiers de nos formations sur la page « Inscription » !

 

Continuez votre lecture

Les 5 bonnes raisons de se former au numérique

Aujourd’hui dans tous les secteurs et métiers il y a une part de digital. Se former pour suivre les évolutions est donc primordial en 2021

Les 5 bonnes raisons de se former au numérique en 2021.

“Est ce vraiment utile?”  “Cela va t-il réellement m’apporter quelque chose?” “Combien cela coûte ?”

Si toi aussi tu souhaites débuter une formation mais tu ne sais pas par où commencer,  laisse nous te présenter les 5 bonnes raisons de se former au numérique en 2021 ! 

 

   El Bassahi Salma – 4 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Formation numérique

Photo : @brookecagle

L’année 2021 a déjà commencé et tu as déjà laissé tomber tes premières résolutions. Même celle de suivre une formation au numérique ?
Dommage ! Car sache que peu importe ton statut, que tu sois étudiant, demandeur d’emploi en reconversion professionnelle, salarié, qu’importe ton âge ou ton niveau d’étude, l’année 2021 est l’année où il faut se former ! Il existe de nombreuses aides qui pourront t’aider à financer ta formation.

 Pour que tu y songes voici 5 bonnes raisons de suivre une formation au numérique en 2021.

Raison n° 1 : S’épanouir : “En 2021 je fais ce qu’il me plait !”


via GIPHY

Tu en as marre de ta routine ? T’exerce un métier qui ne te plait pas ? ou plus ? Ce qui te passionne c’est de pirater des systèmes informatiques (en toute légalité) ? Mais tu n’as jamais osé te spécialiser dans le domaine car on te disait que ce n’était pas fait pour toi ?

En 2021, dis stop à cette routine ! Cesse d’écouter les autres et commence à faire de tes passions ton métier.

Même si tu n’as aucune connaissance dans le domaine du numérique ou très peu, sache qu’il existe diverses formations qui ne nécessitent aucun prérequis. Tu peux partir de zéro et devenir un expert en seulement quelques mois.

« Comment ? » Si c’est la question que tu te poses en voici la réponse. Aujourd’hui il existe de nombreuses formations au numérique. À POP School, nos formateurs adoptent une méthodologie d’apprentissage bien différente de celle de l’école. Ça passe par des ateliers ludiques, des travaux de groupe, des projets et de la véritable pratique en entreprise. Ce qui te permet de pratiquer constamment et donc d’évoluer beaucoup plus rapidement.
Les formations vont te permettre d’acquérir de nouvelles compétences, de l’expérience et même de se créer un réseau avec les autres apprenants.
Tu auras in fine toutes les clefs en main pour exercer ta passion le plus rapidement possible. 

Raison n°2 : Pour démarrer une nouvelle carrière

via GIPHY

“En 2021 je deviens Ux Designer !” Rares sont les CV en une ligne qui résume une carrière entière. Hier chef de rayon, demain Ux Designer. Cela n’a plus rien de choquant. Aujourd’hui les profils de candidats en reconversion professionnelle sont tout aussi intéressants que ceux issus de l’enseignement supérieur. Parfois, le chemin le plus court vers un bon recrutement n’est pas celui du parcours académique. Pourquoi ? car le monde de l’entreprise a changé ! En plus de tes compétences métiers (hard skills) les softs-skills (compétences personnelles) seront davantage privilégiés.

Les formations sont un moyen idéal de développer les deux en même temps (Hard et Soft skills). À travers la théorie et l’application de cette dernière, ton panel de compétences va s’élargir, tu vas savoir maîtriser de nouveaux outils et apprendre à travailler de diverses façons. Pour ce qui est des soft skills, le fait de travailler en groupe autour de nombreux projets et défis (comme chez POP School) avec les autres apprenants va te permettre d’acquérir de nombreuses qualités primordiales au monde du travail telles que la gestion du stress, l’écoute ou encore la force de proposition.

“C’est vrai que j’aimerais démarrer une nouvelle carrière dans le numérique, mais je ne sais pas du tout vers quel métier m’orienter”, Et bien justement, les formations vont t’aider à trouver ta voie voir même te faire découvrir des nouvelles passions. Car ce qui est génial, c’est que les formations sont assez rapides, tu peux donc en faire plusieurs et en plus sans te ruiner 🙂 !

Raison n°3 : Pour être à la pointe de la technologie

via GIPHY

“En 2021, je me forme en PhP !” Si il y a quelques années il suffisait d’un unique diplôme pour pouvoir exercer indéfiniment son métier, aujourd’hui ce n’est plus du tout le cas. Le monde évolue, les besoins ne sont plus les mêmes et les transitions technologiques sont bel et bien présentes. Les nouveaux outils sont indénombrables et parfois complexes.
Afin d’être le plus efficace possible, et répondre aux évolutions il est primordial de s’informer des changements et d’y palier en suivant des formations.
De plus, en vous formant aux nouveaux outils, vous allez sûrement découvrir des nouveaux métiers méconnus, car il ne faut pas oublier que lorsque le monde change, certains métiers meurent pour en laisser la place à d’autres. Ainsi, en restant connecté, vous êtes sûr d’assurer votre avenir professionnel.

Raison n°4 : Car le numérique recrutera en 2021

via GIPHY

Il y a un secteur qui ne semble pas être en crise : le numérique.
Malgré la crise, le numérique reste porteur. En 2020, la branche des services informatiques et logiciels a créé plus de 34 000 emplois nets. Une enquête de Pôle Emploi indiquait une pénurie de 79 000 professionnels.
Open Class Room a sortie en 2020 une liste des métiers les plus recherchés :

Développeur web.
Développeur mobile.
Chef de projet digital.
Administrateur systèmes, réseaux et cloud.
DevOps.
Expert en cybersécurité
Experts en Data science.
Community, Social Media Manager.

Raison n°5 : Car l’argent, n’est pas un problème.

via GIPHY

Si je décide de me former en 2021, cela veut dire que je dois financer 100% des coûts de ma formation ? ?”
Suivre une formation à un coût. Par contre il existe différentes façons de la financer selon votre statut (demandeur d’emploi, ancien salarié, salarié …).
Si tu es demandeur d’emploi, il faudra te rapprocher de ton conseiller pour voir les aides possibles et mobilisables (Aide Individuelle à la Formation) et les aides de la région.

Si tu as déjà travaillé plus d’une année, il faut aller faire un tour sur l’appli gouvernementale ; Moncompteformation.gouv. Chaque année d’activité, ton compte CPF est alimenté en heures. Depuis le 1er janvier 2019, il est alimenté en euros au rythme de 500€ chaque année. (En fonction de votre contrat).
Si tu es salarié, il faudra en discuter avec ton employeur pour étudier les pistes de financement possibles.

Enfin, si tu es un salarié placé en activité partielle il est possible de bénéficier d’une prise en charge des coûts pédagogiques
70% pour les salariés en activité partielle (classique) quel que soit le secteur d’activité
80 % pour les salariés en activité partielle de longue durée (APLD).

Continuez votre lecture

Nouvelle formation Web-Ux, pour les créatif.ves !

Non non tu ne rêves pas, tu vas bel et bien apprendre à travers cette formation le métier de Webdesigner et Ux Designer en même temps. Mais qu’est ce que c’est réellement ?

Formation Web-Ux, une formation pour les créatif.ves !

Chez POP School nous sommes très attentifs aux besoins des entreprises. Nous souhaitons que nos formations soient le plus efficaces possible afin que les apprenants puissent intégrer rapidement le monde du travail et exercer leurs passions. C’est pourquoi nous vous proposons une toute nouvelle formation : Le Web-Ux.

  Salma – 2 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Webdesigner et Ux designer

Crédit Photo : Photo by You X Ventures on Unsplash

Non non tu ne rêves pas, tu vas bel et bien apprendre à travers cette formation le métier de Webdesigner et Ux Designer en même temps. Mais qu’est ce que c’est réellement ?

En d’autres termes, tu vas à la fin de cette formation savoir créer l’interface d’un site web et réaliser des parcours utilisateurs de A à Z.

Comment ?


Sur une durée de 6 mois (dont 2 mois de stage en entreprise) POP School va te former à divers outils et techniques. Cela va passer par plusieurs modules tels que la conception graphique, le maquettage, le design d’un site web, le développement web et bien d’autres encore.
Mais ne t’inquiète pas ! POP School contrairement à ce qu’indique son nom ce n’est pas l’école. Il n’y a pas de professeurs et tu ne seras pas assis sur une chaise à écouter pendant des heures des cours théoriques. Tu vas apprendre à travers des projets, des défis et des ateliers ludiques qui se feront en équipe ou pas ;).

C’est pour qui ?

 

Tu es créatif.ve, motivé.e et tu veux assurer ton avenir professionnel ? Et bien il n’en faut pas plus pour t’inscrire à la formation Web-Ux. Aucun prérequis n’est demandé. Tu pars de zéro et tu deviens un.e pro !

Une formation c’est bien beau mais après ?

 

Il faut savoir que chez POP School tu seras accompagné.e selon ton projet professionnel, tu auras des entretiens individuels ou tu pourras nous parler librement de ce que tu souhaites faire. Ainsi nous personnalisons et adapterons notre formation à tes besoins. Et oui c’est toi le/la chef.fe !
De plus, tu devras effectuer un stage de 2 mois minimum afin d’acquérir ta première expérience ou une expérience en plus dans ce domaine. Et encore une fois pas de panique ! Tu ne seras pas lâché.e tout.e seul.e dans la nature. Le chef de fabrique et les formateurs seront à tes côtés et t’accompagneront dans cette recherche tels de fidèles destriers.

Des certifications ?

 

Et bien oui, tu ne repars pas les mains vides 🙂 En plus de repartir avec des nouvelles Softs et Hard Skills, tu repars aussi avec une certification TOSA et PCIE. Elles sont reconnues par le monde du travail et pourront prouver la réussite de ta formation.

C’est payant ?

 

2021 c’est ton année ! Et coup de chance pour toi, la formation est prise en charge par le Fonds Social Européen, c’est donc gratuit 🙂 ! Elle est pas cool l’UE ?

Pour s’inscrire, c’est où ?

→ Tu as juste à compléter le formulaire d’inscription qui se trouve ici.

Continuez votre lecture

Se former au numérique : Venez comme vous êtes !

Le numérique c’est fait pour tout le monde. Il n’y a pas de profil type à avoir. Il suffit juste d’avoir les bons softs et hards skills que tu vas apprendre en formation.

Se former au numérique : à qui le tour ?

Pour favoriser l’inclusion numérique un seul mot d’ordre : « Venez comme vous êtes ! »

   Baptiste Dufour – 4 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Visuel article POP School Venez comme vous êtes !

“Venez comme vous êtes !” 
Comme je le dis souvent, il y a une chose en commun entre le numérique et une célèbre chaîne de fast-food américain, c’est ce slogan : “Venez comme vous êtes!”

Cela peut sembler difficile à croire mais dans le numérique, on recrute tout type de profil, et si vous souhaitez vous former à un métier numérique alors que vous n’avez même pas le Bac, c’est possible !

“On compte sur vous !”
Oui, les entreprises ont besoin de compétences tech car il y a un vrai déséquilibre : beaucoup de demandes (ça recrute !), pas assez d’offres (difficile de trouver des compétences numériques). Tout ça donne une pénurie de talents. 

Vous pouvez le voir, les annonces publiées sur les Jobboards sont de plus en plus nombreuses. Cela nous prouve la nette augmentation des offres d’emploi dans le secteur. Aujourd’hui en France, 700 000 salariés exercent dans le domaine pour 35 000 établissements spécialisés. Et en 2019, selon le ministère du travail, 80 000 emplois dans le numérique n’avaient pas trouvé preneur faute de compétences adaptées.

Il y en a pour tous les goûts ! 
“Le numérique c’est pour les geeks !” On en est vraiement encore là ? Le numérique est partout et se développe dans tous les métiers, tous les secteurs. Aujourd’hui d’ailleurs, plus de 50% des salariés de la tech ne travaillent pas dans une entreprise qui a le numérique pour cœur d’activité. Se former au numérique, c’est s’ouvrir des portes dans des secteurs qui vous attirent, alors il y a de quoi y réfléchir. Regardons 30 secondes un exemple que nous connaissons tous car il a explosé depuis la fermeture des commerces depuis le début de la crise sanitaire (+45% de chiffre d’affaire en un an) : le domaine du e-commerce. Toutes les grandes entreprises du retail s’y sont mis (Auchan, Leroy Merlin, Cora, Decathlon, et ce ne sont que les plus gros). Les petits commerçants sont également incités à mettre en œuvre des solutions de e-commerce, via notamment le click’n’collect. Conséquence, le domaine du e-commerce devrait recruter de nombreux profils différents en 2021 et il y a de la place pour tous car le marché est énorme. On cherchera tout d’abord des compétences dans la data pour analyser les recherches et les demandes des internautes, mais aussi des personnes spécialisées en expérience utilisateur et interface (UX et UI Designer). Enfin, les métiers de la communication et du marketing digital (Community Manager, Rédacteur Web, Photographe produit, Chargé de produit, etc.) continueront à recruter. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le numérique est partout et il y en a pour tous les goûts ! 

Numérique : il y en a pour tous les goûts 

Marché 

Exemples de transformation numérique

Exemples de métiers

Médias

Jeu, édition, cinéma, télévision

 

Commerce et distribution

Développement du commerce en ligne et de solutions click’n’collect

Community manager, Référenceur SEO, Webmaster, Traffic Manager, Ux Designer, Chef de produit, etc.

Banque et assurance

Développement d’applications pour une meilleure relation client. 

Chargé de projet web,

Product owner 

Communication, publicité 

Développement de nouveaux canaux de communication et de stratégie 

Community Manager,

Social Media Manager,

Photographe produit

Éducation et formation

Développement de nouveaux modes d’enseignement 

Chargé de formation e-learning,

Développeur d’application

Santé

Développement de la télémédecine

Développeur web,

Responsable réseaux informatique

E-tourisme

Développement de nouveaux modèles de vente 

Communty manager, 

Référenceur SEO,

Webmaster,

Traffic manager

Industrie

Développement d’objets connectés, robotique, modélisation

Développeur d’application,

Designer,

Prototypeur objets connectés,

Data analyst

Maison/Ménages

Développement d’objets connectés, robotique, modélisation

Développeur d’application, 

Designer,

Prototypeur objets,

Data analyst

“À qui le tour ?”
Tous les six mois, j’apprends qu’un ami reprend une formation pour développer un projet dans le numérique. Le dernier, c’était un pote qui était dans la compta. Après deux ou trois ans dans le domaine, je crois qu’il a compris qu’il n’aimait pas mettre des cravates tout les jours du coup et qu’il souhaitait devenir développeur web. Avant lui, c’était ma belle sœur qui est devenue community manager et travaille désormais pour une marque bio en mettant en avant les produits de la marque sur les réseaux-sociaux. Depuis 2015 et la création du label “Grande École du Numérique”, des centaines de formations intensives se sont développées partout en France. Aujourd’hui, vous pouvez vous former rapidement à des technologies et valider des titres professionnels ou certifications qui vous permettront de vous orienter vers des métiers qui recrutent ou d’autres formations plus spécialisées. Si vous souhaitez vous orienter vers le numérique, faites un tour sur le site de la Grande École du Numérique.

Continuez votre lecture

Solidarité numérique

Solidarité numérique avec les commerçants ! "On compte sur vous!"

Un mois après le début du confinement, l’équipe de POP School fait le point sur un confinement formateur pour tous.

   Baptiste Dufour – 4 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Tu le sais, les commerçants traversent une sacrée panade depuis l’annonce du second confinement. Pour répondre à la crise économique, la région et des organisations d’artisans et commerçants mettent en place des solutions techniques de Click and Collect. Pour les soutenir dans la mise en place de ces sites nous lançons un appel solidaire auprès de nos apprenants pour aider les artisans et commerçants à monter leur plateforme.

Avec tes super-pouvoirs et ta culture numérique (petite ou grande), ton aide est précieuse face à l’urgence de la crise. 

Tu peux contribuer une heure, plusieurs soirées, un weekend ? Chaque heure est bonne à prendre pour les aider ! 

Face à l’urgence, l’accompagnement des artisans dans leur démarche de vente en ligne sont les suivantes : 

  • Accompagnement dans le choix de sa plateforme : en fonction du profil de l’artisan (produits vendus, niveau d’expertise numérique, etc), quelle est la meilleure solution pour lui ?
  • Accompagnement pour gagner du temps et le former rapidement aux basiques mais indispensables : aider l’artisan à créer ses premières fiches produits (un peu de marketing de base…) : mettre son produit en valeur (photo), description, prix, etc, mais aussi peut-être en fonction du niveau de l’artisan, de la « technique » (on clique là, on valide là, etc).
  • Accompagnement pour le sensibiliser aux outils de communication digitale :  les sensibiliser à la communication auprès de ses clients actuels (mailing ? SMS ?) et de nouveaux clients (Google My Business, annuaires locaux, etc).

Nous avons bien conscience que tu n’es pas forcément un apprenant en communication digitale mais ta culture numérique et l’accompagnement humain sont précieux face à la crise.

Pour participer, nous t’invitons à laisser ton contact et nous reviendrons vers toi pour te mettre en lien avec un commerçant ou un artisan. 

Comment ça marche ? 

Nos partenaires (Région, agglomération et Chambre des métiers et de l’artisanat) nous font remonter les besoins des commerçants et des artisans qu’ils ne peuvent pas traiter et sur lesquels il y a urgence. Nous faisons matcher tes compétences avec les besoins identifiés. 

Rappelons le, nos commerçants, ce sont nos fleuristes qui nous sauvent la vie à chaque Saint-Valentin que l’on oublie, ce sont les rôtisseries qui nous permettent de partager avec nos amis un bon poulet du dimanche midi, etc.

 

Continuez votre lecture