Catégories
Analyse

Le rapport de la Grande École du Numérique

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Le rapport de la Grande École du Numérique

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

Graphique et carte de France répartition des formations par région

Photo : GENScan

La Grande École du Numérique ( GEN ) a publié son rapport pour sa deuxième édition. Le domaine numérique évolue vite et se complexifie. Le nombre de postes à pourvoir est en baisse mais les experts restent optimistes et les formations se multiplient. On fait le point de tout ce que tu dois retenir de ce rapport.

Les premiers chiffres dévoilés par la GenScan ne sont pas très positifs. De janvier à septembre 2023, le nombre total d’offres publiées dans le numérique a baissé de 32%, passant de 83 588 offres à 57 036. Pour autant, les experts du domaine numérique ne sont pas inquiets puisqu’il y a toujours des besoins en compétences dans les entreprises. 

Selon le rapport, cette chute d’offre d’emploi se répercute sur les grandes métropoles. Au total, 75 départements font état d’une diminution de leur nombre d’offres. Les besoins de recrutements se concentrent à Paris (7 302 offres), Lyon, Lille, Nantes, Toulouse, Rennes et Marseille (entre 2 000 et 4 500 offres à pourvoir). Quand on parle de “chute” c’est parce qu’on constate une diminution comprise entre 20% et 50% entre janvier 2023 et septembre 2023 dans les métropoles. 

Les métiers qui recrutent le plus

La GEN a établi un classement des 30 métiers qui recrutent le plus, tu peux retrouver la liste juste ici. D’un point de vue national, le nombre d’offres d’emploi publiées chute pour la quasi-totalité des métiers. Par rapport à la première édition du rapport, les quatre métiers les plus recherchés restent inchangés : chef de projet digital (7 001 offres d’emploi), ingénieur systèmes (4 855 offres d’emploi), chargé de e-commerce (3 386 offres d’emploi) et développeur web (2 077 offres d’emploi). En moyenne, le nombre de postes à pourvoir dans ces métiers a chuté de 27% par rapport à janvier 2023. 

Le métier de data scientist fait face à une chute significative, il passe de la 21ème position à la 29ème. 

Malgré la baisse significative du nombre de postes à pourvoir dans ces différents domaines, les experts restent optimistes puisque, rappelons-le, 80 000 postes seraient non-pourvus dans le numérique d’ici 2030. Tu peux consulter le rapport complet de la Grande École du Numérique juste ici

Des besoins en compétences 

Les métiers de la sécurité réseau, cloud et télécoms et les métiers de la communication digitale, marketing et e-commerce restent toujours très recherchés. La famille de la sécurité et du cloud se passe en 1ère position des besoins exprimés par les offres d’emploi. Même si les offres sont en baisse de 26% par rapport à janvier, c’est un des rares secteurs de la tech où plusieurs départements voient leur nombre d’offres proposées augmenter.

 D’après Numeum, la tech doit une grande partie de sa croissance à la mise en place du cloud dans de nombreuses entreprises. Depuis la crise sanitaire et le recours au télétravail,, la famille sécurité, cloud, réseau et télécom a pris de l’importance. D’après une étude réalisée par le cabinet de recrutement Hays, les deux métiers les plus sollicités en Île-de-France sont ceux d’ingénieur cybersécurité et d’architecture cloud. 

Le rapport de la GEN évoque aussi les emplois liés à la 5G. C’est un domaine à “surveiller de près” puisque la France est en retard dans ce domaine. Le déploiement de la 5G nécessitera des profils à double compétences : la compétence télécom et une compétence technique (IT, cloud, cybersécurité, métier client, etc). À l’horizon 2027, la France devrait compter 100 000 emplois dans la 5G. 

Le nombre de formations en sécurité, réseaux, cloud et télécoms en augmentation 

Le rapport de la Grande École du Numérique explique qu’au 1er septembre 2023, au moins 5 083 formations étaient répertoriées. Il y en a beaucoup en Île-de-France, notamment à Paris (384 formations) et les Hauts-de-Seine (278 formations). Dans le Nord, au moins 241 formations ont été recensées, 201 dans le Rhône, 184 en Haute-Garonne, 129 en Gironde et dans l’Hérault et 113 en Ille-et-Vilaine. 

En Outre-Mer, c’est à la Réunion qu’on trouve le plus de formations (19), suivie par la Martinique (16) et la Guadeloupe (8). 

Pour le reste du territoire, les formations sont assez bien réparties, de nombreux départements accueillent au moins une cinquantaine de formations la sécurité, aux réseaux, au cloud et aux télécoms.  

L’évolution de la communication digitale, marketing et e-commerce

Cette famille représente 17% des offres d’emploi répertoriées au 1er septembre 2023 et arrive en 4ème position des besoins exprimés. C’est une des familles qui a une diminution des offres inférieure à la moyenne. Depuis janvier 2023, les métiers liés à cette famille ont vu leur nombre de postes à pourvoir baisser de 24%. Les métiers les plus recherchés sont l’e-commerce (4 315 emplois à pourvoir), SEA, SEO et SEM (1 838 postes), le community management (1 586 postes) et le marketing digital (696). 

Le métier de community manager fait bande à part. Lorsqu’une entreprise recrute un community manager, il est rattaché à un service de communication. C’est un métier pratiqué majoritairement par des femmes (plus de 2 community managers sur 3) et par des jeunes talents,(70% des CM ont moins de 30 ans). 

Au 1 er septembre, 4 597 formations étaient répertoriées à l’échelle nationale, 378 sur Paris, 198 dans le Rhône, 192 en Gironde, 182 dans le Nord ou encore 162 en Haute-Garonne. C’est un nombre qui est assez stable, à l’exception des Bouches-du-Rhône qui comptent seulement 13 formations dans le département.

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »