Webinaire Numérique pour elles

Webinaire de présentation "Numérique pour elle"

D’octobre à décembre 2021, dans le cadre du projet national Numérique pour elles, portée par La Mélée, POP School organise en Hauts-de-France des actions de sensibilisation au numérique pour les femmes et les collégiennes,.

   Salma El Bassahi – 1min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Visuel les métiers de la tech

Photo : POP School Télétravail

Venez découvrir le programme « Numérique pour Elles », lors d’un webinaire dédié ! 

La Mêlée lance un nouveau programme de quatre mois “Numérique pour Elles”, avec ses partenaires Pop School,  Ynov et la Compagnie du Code, pour encourager les femmes à s’orienter vers les métiers du numérique. 

Ce programme innovant à destination des jeunes collégiennes, lycéennes et également des femmes en reconversion professionnelle ou en recherche d’emploi, permet de découvrir et de se former aux métiers de la Tech et du numérique.  A travers quatre étapes clés de septembre à décembre, vous pourrez découvrir ces secteurs d’avenir, rencontrer des professionnels du métier à travers de nombreux événements, participer à des ateliers ludiques et même réaliser des stages immersifs en entreprise.  

Les intervenants et intervenantes de ce webinaire du 17 septembre vous présenteront le contenu de ce nouveau programme et ses étapes clés, à travers une table ronde dédiée. Depuis chez vous, venez découvrir l’univers incroyable du numérique et inaugurer avec nous le lancement de ce nouveau programme ! 

Continuez votre lecture

Thomas, en formation webdesign ux design

On a interviewé Thomas, apprenant du programme d’accompagnement vers le retour à l’emploi Web design et ux design proposé à la fabrique numérique de Valenciennes qui démarrera une seconde session le 20 septembre 2021.

Thomas, en formation en web design et ux design !

On a interviewé Thomas, apprenant du programme d’accompagnement vers le retour à l’emploi Web design et ux design proposé à la fabrique numérique de Valenciennes qui démarrera une seconde session le 20 septembre 2021.

   Salma El Bassahi – 6 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

apprenant web design

Photo : Thomas, apprenant webdesign et ux design

POP School : Peux-tu te présenter ?

Thomas : Je m’appelle Thomas, j’ai 30 ans et je suis diplômé d’un master culture patrimoine et numérique que j’ai réalisé juste après avoir fait une licence en sciences humaines et sociales. Si je suis en formation chez POP School aujourd’hui c’est parce que pendant ce master j’ai fait un stage de fin d’étude qui m’a énormément plu. J’ai manipulé pas mal d’appareils informatiques et ça été un peu un déclic. Suite à ces études, j’ai voulu persévérer dans le numérique. Pour approfondir le sujet j’ai commencé à faire des recherches, pour savoir ce que je pouvais faire avec mes diplômes, et voir s’il y avait des passerelles entre les sciences humaines et le numérique. Un jour j’ai découvert l’ux design. Je pensais que c’était quelque chose d’assez inaccessible par rapport à ce que j’avais fait et en fait pas du tout. J’ai cherché sur le web, je suis tombé sur plusieurs formations dont celle de POP School à laquelle j’ai postulé.

POP School : Est-ce que tu avais des connaissances dans le numérique avant de suivre ta formation ici ?

Thomas : Pour intégrer cette formation je me suis préparé (rire). Avant POP School, je voulais intégrer une autre formation. Pour cela, je me suis initié aux bases on va dire.

POP School : Ça consiste en quoi le web design ?

Thomas : Alors le web design, c’est pas du tout ce à quoi je pensais (rire). En fait, pour faire simple c’est réaliser la partie visible du site internet. Tout d’abord, il faut prendre en compte ce que dit le client : ses besoins, ses envies, ses goûts… Après il faut y aller étape par étape, c’est à dire, créer un wireframe, puis réaliser une maquette et faire l’intégration front avec les langages de développement.

POP School : Et l’ux design ?

Thomas : L’ux design fait appel à d’autres compétences. L’idée est de réfléchir aux différents éléments d’un site internet ou d’une application mobile pour que l’utilisateur utilise l’interface le plus facilement possible. Pour arriver à cela, il y a pas mal de boulot car il faut savoir englober l’ensemble des émotions que les utilisateurs vont ressentir en consultant le site web.

POP School : Tu utilises quels langages web quand t’es web designer ?

Thomas : Il y en a plusieurs. C’est surtout du HTML, du CSS pour rendre ça joli et du JavaScript pour tout ce qui est fonctionnalités, animations, des choses comme ça. Le CSS marche aussi pour les animations. Il y a aussi un petit peu de PHP mais ça, c’est plus pour les développeurs.

POP School : Et un ux designer, tu utilises quoi ?

Thomas : On est sur une approche totalement différente. L’ux design intervient avant le développement des interfaces web. L’objectif est de créer des parcours utilisateurs efficace. Pour cela, il faut se mettre à la place des utilisateurs. Après, il y aussi toute une phase de conception bien sûr, mais avant cela il faut générer des idées avec les informations qu’on a réunies pour créer des solutions à certains problèmes. Comment on s’y prend ? L’ux designer va analyser le souhait de client et les besoins des cibles pour réunir les deux. Pour cela, il y a toute une phase d’analyse sur la recherche utilisateur, l’analyse du contexte, l’analyse des performances et l’analyse stratégique. Une fois qu’on arrive à concilier tout cela, le site web ou l’application mobile part en développement.

POP School : Dans cette formation tu apprends à maitriser quels logiciels ?

Thomas : Il y en a pas mal d’outils à utiliser lorsqu’on est webdesigner et ux designer. Vous avez tout d’abords les outils pour la partie créa (ui), ce sont les outils de la Suite Adobe (Photoshop, In design, Illustrator). Après vous avez les logiciels de programmation pour coder. Si vous voulez maquetter, il y a Figma, Adobe XD et Sketch pour ceux qui ont des Mac. C’est déjà pas mal non ? Après, tu peux aussi utiliser tous les petits sites sur les navigateurs qui permettent de créer des persona, de créer des arborescences pour les différentes pages de site etc. En formation, dès le premier, jour tu apprends à prendre en main les différents outils. Avec les projets réels qu’on réalise en formation, on utilise tous les jours les différents outils, ce qui permet de vite les prendre en main. C’est vraiment intéressant.

POP School : Ça se passe comment la formation POP School ?

Thomas : La formation POP School c’est vraiment quelque chose de très épanouissant, je trouve. Je ne me suis jamais autant investi dans quelque chose. Je crois que ça s’explique par l’ambiance du groupe, qui vit plutôt bien et les méthodes pédagogiques proposées dans la formation. Chez POP School, on travaille énormément en mode projet, ça aide beaucoup. Il faut aussi avouer que c’est très intensif. C’est 4 mois de formation et c’est vraiment 4 mois où tu ne fais que ça. Il y a vraiment vraiment beaucoup de choses à apprendre, c’est très très dense. Mais je ne regrette pas du tout. Au début, j’avais un peu peur quand car on m’avait prévenu que c’était vraiment très intensif et très court. C’est vraiment un gros rush en fait, mais qu’est-ce que 4 mois dans ma vie ?

POP School : Il est sympa le formateur ?

Thomas : Anthony est vraiment sympa. Si je vais le voir pour un problème, il répond à mes questions. Si j’envoie un message sur une problématique de web design ou d’ux design sur les différents réseaux sociaux qu’on utilise, j’ai des réponses. Peu importe l’heure, il répond.

POP School : Est-ce que tu as des passions dans la vie ?

Thomas : Je dois l’avouer, j’ai toujours eu la même passion depuis tout petit. Les jeux vidéo. J’ai fait un jeu de survie dernièrement. En gros c’est un jeu où il faut être très très organisé, où il faut survivre en fait. T’es un peu Robinson Crusoé sur une île déserte, tu dois te débrouiller, survivre avec tout ce que tu trouves et tout. Comme je suis quelqu’un de TRÈS organisé, ça me plaît beaucoup. Depuis mon arrivé dans la formation, j’ai un peu levé le pied.

POP School : Est-ce que t’as une blague à raconter et ça sera la dernière question ?

Thomas : Une blague ? Haha je suis nul en blague, je ne sais pas improviser comme ça… il faudrait demander à Brahim (le chef de fabrique de Valenciennes).

La prochaine session de formation

La formation web design et ux design proposée par la POP School de Valenciennes s’inscrit dans le programme d’accompagnement vers l’emploi des jeunes d’Europe en Hainaut. Grâce à cela, les bénéficiaires ont accès à une prise en charge de 100% des coûts du programme. Elle n’est pas cool l’UE ? Sur une durée de 6 mois (dont 2 mois de stage en entreprise) POP School va te former à divers outils et techniques comme tu as pu le lire dans cet article. Cela va passer par plusieurs modules tels que la conception graphique, le maquettage, le design d’un site web, le développement web et bien d’autres encore. La prochaine session aura lieu le 20 septembre 2021 et il est possible d’y candidater jusqu’au 2 septembre 23h59 !

Pour s’inscrire il suffit de se diriger vers la page inscription !

Continuez votre lecture

RIC – Paris et Saint-Quentin-en-Yvelines

Participe à la RIC de la fabrique numérique de Paris et Saint-Quentin-en-Yvelines pour tout savoir sur les formations proposées !

Réunions d'Information Collective Paris et Saint-Quentin-en-Yvelines

L’équipe pédagogique de POP School Paris et Saint-Quentin-en-Yveline te donne rendez-vous le premier lundi de chaque mois pour répondre à toutes tes questions concernant les formations proposées dans les fabriques numériques. Inscription obligatoire.

   Baptiste Dufour – 30 secondes de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Continuez votre lecture

Démarrage de notre tour de France #CNFC !

Dès juin, nos équipes lancent 6 formations dans 6 villes et départements différents pour former les futurs Conseillers Numériques, sensibles aux questions du numérique et qui pourront aider sur les territoires les personnes en situation de fracture numérique. L’équipe de POP School entame donc son tour de France pour lancer ses formations aux quatre coins du pays

Tour de France - Première étape - Saint-Lô Formations Conseiller.es Numériques.

Dès juin, nos équipes lancent 6 formations dans 6 villes et départements différents pour former les futurs Conseillers Numériques, sensibles aux questions du numérique et qui pourront aider sur les territoires les personnes en situation de fracture numérique. L’équipe de POP School entame donc son tour de France pour lancer ses formations aux quatre coins du pays. (PS : on préfère vous le dire, nous avons laissé les vélos à Lille, préférant opter pour les transports en commun).

   Baptiste Dufour -4  min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Tour de france CNFC

Première étape : Saint-Lô

La première étape de ce tour nous amène à Saint-Lô et plus précisément à la bibliothèque départementale, espace dans lequel nous avons déposé nos valises. Au total 12 Conseiller.es Numériques ont démarré lundi 14 juin la formation pour devenir les futurs conseillers du département de La Manche. 

Un département rural certes, mais qui s’engage depuis plusieurs années à lever les différentes barrières créées par le numérique. Notamment avec l’arrivée de 40 Conseiller.es Numériques recruté.es et formé.es sur la totalité du département grâce à l’aide de l’État.

Le rôle du Conseiller Numérique

Quel sera son rôle ? Mettre en œuvre des actions de médiation à destination des utilisateurs pour favoriser leur autonomie avec les pratiques, les technologies, les usages et les services numériques. 

Après une analyse des besoins ou des demandes, il propose des actions de médiation : formations, débats, ateliers thématiques, manifestations, en prenant en compte des aspects réglementaires et financiers.

La formation CN de Saint-Lô

Crédit photo : Site des Assembleurs – Conseillers numériques ANCT – Saint-Lô, 2021

Ils sont douze à composer cette première session de formation. Pendant 4 mois, ils.elles vont suivre une formation certifiante de responsable d’espaces de médiation numérique, qui inclura des temps, dans les structures d’accueil, de projet réel autour des problématiques numériques du territoire et de l’animation de Fablab. 

On vous les présente ! 

 

Stéphane Le François, 

36 ans, d’artisan peintre à Conseiller numérique. 

 

« PS. Tu faisais quoi avant ?

S. J’étais peintre en bâtiment pendant 15 ans et il y a quelques mois j’ai passé une formation pour devenir développeur car j’avais un projet de reconversion professionnelle. 

J’ai eu envie de changer de métier, car le bâtiment était un secteur dans lequel je suis allé par dépit car je n’avais pas eu l’occasion de faire des études. C’est vrai que je suis parti un peu par hasard vers le métier de développeur dans un premier temps, et finalement j’ai postulé pour devenir Conseiller numérique car les relations humaines manquaient à mon projet précédent. 

PS. Quelle est la structure qui t’accueille ?

S. Je suis conseiller numérique au sein du centre médico-social de Saint-Lô. Mes missions seront donc très tournées vers l’accompagnement social. 

PS. C’est quoi ta vision du conseiller numérique ? 

S. Pour le centre médico-social, l’accompagnement du conseiller numérique consiste à être proche de tous les bénéficiaires, qu’ils soient jeunes, adultes ou seniors, afin de répondre aux différents problèmes qu’ils peuvent rencontrer avec le numérique. Je peux les aider pour des tâches quotidiennes comme faire des achats en ligne, prendre des rendez-vous sur internet, mais aussi sur des sujets de e-administration : faire une déclaration en ligne, se créer un compte AMELI etc. 

Je pense aussi que le conseiller numérique est quelqu’un qui bidouille et qui connaît pas mal de choses sur les sujets numériques. De mon côté, ce qui m’a intéressé contrairement aux autres métiers dans le numérique c’est le côté humain et la mission sociale du conseiller. 

PS. Comment se passent les premiers jours de ta formation ? 

S. Franchement, mon premier ressenti est que ça se passe super bien. On est bien accueilli, Christophe notre formateur nous a bien expliqué la formation. Le groupe est déjà soudé et l’ambiance est top ! On a juste envie de commencer !


Laurie Causta, 20 ans, du domaine du médico-social au métier de Conseillère Numérique.

 

PS. Peux-tu te présenter ? 

L. Je suis Laurie, j’habite à Isigny-sur-mer dans le Calvados. Après mon Bac, j’ai fait un BTS 

médico-social, pendant lequel j’ai fait un stage en tant que Conseillère numérique. Ça m’a plu et l’idée d’avoir la double casquette sociale et numérique est plutôt intéressante pour agir sur le terrain car je vais pouvoir accompagner les publics et répondre à leurs problèmes grâce au numérique.

PS. Quelle est la structure qui t’accueille ? 

L. Depuis le 1er juin, je suis conseillère numérique au sein du Centre médico-social.

PS. Comment se passent les premiers jours de la formation ?
L. Super bien ! Il y a vraiment une bonne ambiance entre nous. C’est top ! 

 

Les prochaines étapes

 

Dès demain, notre équipe reprend la route pour lancer les prochaines sessions. Après Saint-Lô, rendez-vous à Saint-Quentin, puis Troyes, Annemasse, Bourge et Chalon-en-Champagne. À partir de septembre, 12 autres départements seront concernés par d’autres nouvelles sessions collectives. 

Tour de france2

Continuez votre lecture

“Quoi ? Qu’est ce que j’apprends ? 4000 conseillers numériques formés ?”

Suite à la crise du Covid-19 et le constat alarmant d’une réelle fracture numérique, l’État finance la formation et le déploiement de 4 000 conseillers numériques sur l’ensemble du territoire. Il sera possible dès 2021 de se former dans l’une de nos fabriques numériques ! On vous en dit un peu plus.

“Quoi ? Qu’est ce que j’apprends ? 4000 conseillers numériques formés ?”

“Quoi ? Qu’est ce que j’apprends ? 4000 conseillers numériques formés par une formation prise en charge à 100% par l’État ?”. Oui, oui, c’est exactement ça (Serge)!  Suite à la crise du Covid-19 et le constat alarmant d’une réelle fracture numérique, l’État finance la formation et le déploiement de 4 000 conseillers numériques sur l’ensemble du territoire. Il sera possible dès 2021 de se former dans l’une de nos fabriques numériques ! On vous en dit un peu plus. 

   Baptiste Dufour – 3 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Comment faire pour devenir conseiller.e numérique ? 

Pour devenir conseiller.e numérique, il est nécessaire d’être recruté dans un premier temps par une collectivité, puis dans un second temps dans des structures types associations, structures de l’ESS… 

Là ou c’est top: l’État finance pendant deux ans le salaire et votre formation de conseillers numériques.  

Comment je postule ? 

Pour devenir conseiller.e numérique, tu peux postuler directement sur le site dédié. Ça y est, tu as postulé ? Tu vas être mis en relation avec des structures qui recrutent des conseiller.es numériques. C’est votre structure d’accueil qui vous inscrira à la formation Conseillers Numériques. Aucune inscription n’est gérée par POP School, c’est pour cela que tu ne trouveras pas de lien d’inscription sur notre site internet, mais uniquement dans cet article. Bien sûr, si tu as des questions, tu peux regarder la F.A.Q sur le centre d’aide Conseillers Numériques France Services, et si tu as encore des questions tu peux toujours nous contacter et nous te mettrons en relation avec nos copains des Assembleurs qui gèrent le doss’. Les premières formations commencent sur la période de juin – septembre.

Les dates de démarrage par ville

  • Saint-Lo le 14 juin, 
  • Saint-Quentin le 21 juin, 
  • Troyes le 28 juin, 
  • Annemasse le 5 juillet, 
  • Bourge en Juillet,
  • Chalon-en-Champagne en juillet,

Les autres organismes de formation où se former.

En Hauts-de-France, le Grand Est et la Normandie, ce sont Les Assembleurs qui gèrent le déploiement des formations Conseillers Numériques France Services. Ces formations seront menées par POP School, ID Formation, l’AFPA, Simplon. 

 

Continuez votre lecture

Mathilde – Ta vie après POP School

Mathilde, sa vie après POP School

Mathilde a décidé à 33 ans de faire une reconversion professionnelle
suite à une carrière en communication et en RH.

   Salma El Bassahi – 2 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Photo : POP School Télétravail

PS : Qui es-tu ?

Mathilde : Je m’appelle Mathilde et j’ai 33 ans. Après quelques années dans le domaine des RH et de la communication, ma dernière
expérience professionnelle me fait découvrir le monde du e-commerce et donc du développement web.
Animée par cette découverte, je décide alors de me reconvertir.

PS : Quel était ton niveau en développement avant la formation ?

Mathilde : Je n’avais aucun niveau en développement, uniquement une petite expérience sur des plateformes proposant
la création de site Web simplifié.

PS : Comment était la formation ?

Mathilde : La formation était bien car elle donne de bonnes bases pour démarrer. Les formateurs et l’équipe
pédagogique étaient disponibles pour nous accompagner dans l’apprentissage d’une nouvelle discipline
mais aussi pour nous accompagner du côté recherche professionnelle.
La formation était bien adaptée à mon profil car je souhaitais pouvoir rejoindre le monde du travail
rapidement. Je ne pouvais pas me permettre de refaire de longues études.
Toutefois elle demande beaucoup d’ investissements car la période est courte pour tout assimiler.

PS : Oú en es tu aujourd’hui ? 

Mathilde : Aujourd’hui, après mon stage de 6 mois dans une SSII partenaire de POP School, j’ai signé un CDI et j’ai validé ma période d’ essai. Je suis en mission chez un client depuis bientôt 1 an. Je travaille au sein de l’équipe de sécurisation et chaque jour je continue à apprendre pour la suite de mon parcours professionnel.

 

Continuez votre lecture

Webinar – Aide aux entreprises audomaroises

11 apprenants en formation de Référent numérique option cybersécurité viennent en aide aux TPE/PME du Pays de Saint-Omer dans leur projet web.

Les apprenant.es Référent numérique de la fabrique POP School de Saint-Omer aident gratuitement les entreprises audomaroises à développer votre visibilité et à sécuriser vos données !

Le 6 mai, venez proposer à nos apprenants de la formation Référents numériques de Saint-Omer, votre projet web !

   Baptiste Dufour – 2 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Aide aux entreprises audomaroises !

11 apprenants en formation de Référent numérique option cybersécurité viennent en aide aux TPE/PME du Pays de Saint-Omer dans leur projet web. Vous êtes une entreprise du territoire ? Vous avez besoin d’un coup de main sur les questions liées à votre communication digitale ou à la sécurité de vos informations ? Faites appel à nos apprenants, nouveaux talents du numérique ! 

Nos apprenants peuvent vous aider dans : 

  • Le développement de votre visibilité en ligne en proposant la création d’un site vitrine 
  • Le développement de votre visibilité et la fidélisation de vos clients grâce à une stratégie réseaux sociaux
  • La sécurisation de vos systèmes d’information en réalisant un audit de votre infrastructure et en sensibilisant le personnel de votre entreprise. 

Nos apprenants réalisent vos projets pendant la startup week !

Dans le cadre de la formation, nos apprenants(es) développent leurs compétences techniques sur des projets réels. Concrètement, ils.elles mettent à disposition leurs compétences acquises pour vous aider à monter votre projet. 

Pour proposer votre projet, nous invitons les entreprises à participer le 6 mai de 13h30 à 14h30, à un webinar animé par POP School et nos apprenant.es qui vous présenteront les domaines sur lesquels ils.elles peuvent intervenir. 

Continuez votre lecture

Audrey, sa vie après POP School

À 31 ans, Audrey a décidé de faire une reconversion professionnelle. Apres une formation développeur web chez POP School, elle a signé un CDI

Audrey : Sa vie après POP School

Audrey Wech a fait une formation de développeuse web dans notre fabrique de Lens, elle nous raconte comment elle l’a vécu et les portes que cette dernière lui a ouverte.

   Salma El Bassahi – 2 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Photo : POP School 

apprenante-popschool-femme

PS :  Audrey, parle nous de toi 

Audrey : « Je m’appelle Audrey Wech, j’ai 31 ans et je suis maman de deux jeunes enfants. Dans la vie je suis passionnée par les jeux vidéos et les jeux de société modernes. Je suis d’ailleurs présidente de l’association Games of Troll. »

PS : D’où viens-tu ?

Audrey : « Avant POP School j’étais mère au foyer, et j’ai souhaité reprendre une activité. Je me suis dirigée vers une formation développement web car après mon bac S j’avais intégré une licence en mathématiques  durant laquelle j’ai pu découvrir le codage. Mais j’ai dû arrêter pour des raisons personnelles et aussi car l’enseignement ne me convenait pas. C’était trop scolaire pour moi, je m’ennuyais. »

PS :  Comment était la formation ?

Audrey : « La formation était intense, mais ça ne m’a pas dérangé car l’équipe POP School nous avait prévenu depuis le début et on y était préparé. 

Durant la formation on a appris les différents langages de code et on a pu les appliquer à travers des projets concrets. Pour ma part j’étais en charge de deux projets. Le premier était la création d’un site web pour l’association “Avenir des Cités” et le second était l’amélioration du site web d’un foodtruck de l’agglomération. 

Ces projets m’ont permis de me faire une véritable expérience et de remplir mon CV. D’ailleurs la recherche de stage a été beaucoup plus simple grâce à ça mais aussi grâce au module LinkedIn de la formation. On a appris à mettre en avant notre profil afin que les entreprises tombent sur nos profils. Je n’ai même pas eu à chercher de stage, c’est les entreprises qui m’ont directement contacté sur LinkedIn. »

P.S. : Quel est ton poste aujourd’hui  ?

Audrey : « J’ai signé un CDI qui a débuté le 8 mars. C’est chez l’entreprise Karnott. C’est une start-up qui se situe à Euratechnologies. Elle fabrique des boîtiers magnétiques à destination des agriculteurs. Ils ont pour but de remplacer le carnet de travaux des agriculteurs et permettent de gérer les champs. J’y serais en tant que développeuse mobile et web mais surtout mobile car je serais chargée de concevoir leur application. »

P.S. : Un mot pour décrire ton parcours ? 

Audrey : « Je suis vraiment fière de mon parcours et vraiment reconnaissante envers POP School. J’avais placé pas mal d’espoir dans cette formation et je ne suis pas du tout déçue bien au contraire. »

P.S. : Comment as tu financé ta formation ? 

Audrey : « En tant qu’habitante de la Communauté d’agglomération de LENS Liévin j’ai bénéficié de la prise en charge à 100 % de la formation par la communauté d’agglo sur le marché de dev web. »

Continuez votre lecture

Financer sa formation courte

Pour ceux qui s’intéressent à nos formations courtes, identifiez les financements auxquels vous avez droit !

Financer ma formation courte grâce aux dispositifs de financement

Vous souhaitez vous lancer dans un projet de formation courte, mais vous vous posez des questions sur les financements mobilisables ? On vous explique tout sur les solutions de financement à votre disposition : CPF, AIF, financement de votre entreprise, FNE et autofinancement.

   Baptiste Dufour – 3 min de lecture

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

>> Le compte personnel de formation

Le Compte personnel de formation (CPF) permet à toute personne active, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à la date à laquelle elle fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite, d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. L’ambition du Compte Personnel de Formation (CPF) est ainsi de contribuer, à l’initiative de la personne elle-même, au maintien de l’employabilité et à la sécurisation du parcours professionnel.

C’est pour qui ? 

Chaque personne dispose, sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr d’un espace personnel sécurisé lui permettant de s’identifier sur son Compte Personnel de Formation (CPF).

Ce site vous permet également : 

  • d’accéder aux informations qui vous concernent (par exemple : le crédit en euros enregistré sur votre compte) ; 
  • d’obtenir des informations sur les formations POP School auxquelles vous pouvez recourir dans le cadre du Compte Personnel de Formation ; 
  • d’avoir un premier niveau d’information sur les financements de formation.

>> Votre employeur 

Même si votre démarche de formation est personnelle, il faut savoir que votre employeur peut vous attribuer une “dotation”.

« Attribuer une dotation » consiste à verser sur les Comptes Formation des salariés des droits de formation en complément des droits acquis au titre d’une activité professionnelle. Pour y avoir droit, il est nécessaire d’en faire part à votre employeur. Qui plus est, que vous soyez dans une petite, moyenne ou grande entreprise, votre employeur doit participer au financement de la formation professionnelle par une contribution qui dépend du nombre de salariés dans l’entreprise. L’autre obligation de votre employeur est de mettre en place un plan de formation appelé “plan de développement des compétences”. Alors n’hésitez surtout pas à faire part de votre projet de formation à vos supérieurs ! 

Comment ça marche ? 

A réception du paiement de votre formation, les dotations seront attribuées, de manière pérenne, aux bénéficiaires qui pourront ensuite les mobiliser, au même titre que leurs autres droits, pour s’inscrire en ligne sur votre espace Mon Compte Formation.

Il existe 4 typologies de dotations :

  • Dotation volontaire : pour participer au financement d’un projet de formation ou augmenter le « budget formation » des salariés et les inciter à se former. 
  • Droits supplémentaires : pour mettre en œuvre un accord collectif prévoyant une alimentation plus favorable.
  • Droits correctifs : pour verser les 3 000€ de droits correctifs liés aux entretiens professionnels. Cette obligation est applicable à compter du 1er janvier 2021.
  • Dotation salariés-licenciés : pour verser les 3 000€ de droits à la formation liés à un licenciement encadré par un accord de performance collective.

>> Et les OPCO mon coco ?

Les Opérateurs de compétences sont des organismes agréés par le ministère du Travail. Leur rôle ? Accompagner et collecter les contributions des entreprises au titre du financement de la formation professionnelle. Si vous faites partie d’une entreprise de moins de 50 salariés, ils pourront prendre en charge une partie des coûts de votre formation. 

>> La FNE – formation  

Pour répondre à la crise sanitaire de la Covid-19, le dispositif FNE-Formation a été repensé au 1er janvier 2021 afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle, en activité partielle de longue durée et des entreprises en difficulté par la prise en charge de coûts pédagogiques.

Qui sont les bénéficiaires de ce dispositif de crise ?

L’ensemble des salariés des entreprises ayant des salariés placés en activité partielle ou activité partielle de longue durée sont éligibles à ce dispositif, à l’exception des salariés en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Il n’y a pas de critère de taille d’entreprise ou de secteur d’activité. Tous les salariés, à l’exception des alternants sont éligibles, indépendamment de leur catégorie socio-professionnelle ou de leur niveau de diplôme.

Quelle est l’aide de l’État ?

  • Taux de prise en charge par l’État de 100% des coûts pédagogiques pour tout dossier déposé complet au 31 octobre (dispositif provisoire COVID-19)
  • A compter du 1er novembre 2020 : 70% de prise en charge des frais pédagogiques pour les formations des salariés en activité partielle et 80% pour les salariés en activité partielle de longue durée avec un plafond moyen de 6000 euros par salarié et par an.

>> Une question ? Contactez la team POP School !

equipe POP School Lille

Notre équipe vous accompagne dans votre projet de formation. N’hésitez pas à nous contacter par les formulaires disponibles sur les pages des formations courtes. Notre équipe vous contactera rapidement pour vous conseiller sur votre projet de formation et les dispositifs de formation mobilisables. 

Continuez votre lecture

Le catalogue formations courtes by POP School !

POP School propose des formations courtes pour booster vos opportunités numériques !

Notre catalogue de formations courtes est sorti ! "Booster ses opportunités professionnelle grâce au numérique !"

Alors que 60% des métiers intègreront des compétences numériques d’ici 5 ans, POP School accompagne les personnes les moins à l’aise avec les outils numériques pour booster leur opportunités professionnelles et leur carrière et aider pour aider chaque personne qui exerce un métier dans le digital pour à rester à la pointe et éviter l’obsolescence de leurs compétences techniques.

Abonnez-vous pour suivre les actualités de POP School ! 

Catalogue de formations courtes POP School

Recevez notre catalogue de formations courtes « illico presto » sur votre boîte mail ! 

Continuez votre lecture