POP School

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

Expliquer à sa grand-mère qu’on travaille dans la tech : à la bonne heure !

« Et dis-moi Camille, tu pourras regarder pour réparer mon ordinateur ? » À chaque fête de famille, ce sont les mêmes questions et explications pour éclaircir la nature de notre travail à nos aînées. Pour vous aider, Camille a déjà préparé le terrain en interviewant Monique, sa grand mère pour que vos explications ne fassent pas chou blanc.

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

Femme châtain avec une écharpe

Photo : POP School

“Mamie, est-ce que tu sais que le travail de certaines personnes se fait sur les réseaux sociaux ?”

“ Tu parles des influenceurs sur Facebook ? “

Elle voit très bien les différents réseaux sociaux (peut-être pas Tiktok), mais elle n’imagine pas tous les métiers qu’il peut y avoir (community manager, social manager, traffic manager). Monique n’a pas tort, influenceur est le premier métier auquel on pense quand on parle de réseaux sociaux, mais il y a des métiers plus spécifiques. On ne s’imagine pas qu’il y a des personnes dont le travail est de créer et d’animer des communautés. Et on ne s’imagine pas non plus qu’ils créent des contenus et des storys. Du côté du consommateur, c’est plus fluide, il y a une cohérence globale sur la stratégie de l’entreprise. En d’autres mots, c’est une personne qui a pour mission de créer et d’animer des communautés dans le but de développer des relations avec le public d’une entreprise. Le Community manager utilise en permanence les réseaux sociaux pour créer une sorte de lien avec les personnes cibles. À ne pas confondre avec une personne qui crée un réseau social, il·elle est là avec un intérêt : promouvoir l’entreprise et lui faire gagner de la visibilité sur les réseaux

 

“Mamie, un·e technicien·ne en système sécurité informatique, c’est quoi pour toi ?”

“Tu me poses une colle-là.”

Il est souvent difficile de savoir ce qu’un·e technicien·ne en système sécurité informatique fait. Pour expliquer de la manière la plus simple possible ce métier à votre grand-mère, vous pouvez dire que c’est une personne qui assure la maintenance du matériel informatique (ordinateurs et périphériques). Il·elle installe les nouveaux équipements et les logiciels. Il·elle procède également aux modifications et extensions des infrastructures informatiques déjà existantes. Le·la technicien·ne met en œuvre des traitements d’exploitation. Vous pouvez expliquer à votre grand-mère que si vous achetez un ordinateur ou une imprimante et que ça tombe en panne, c’est le·la technicien·ne qui va être chargé·e de réparer l’objet. 

 

“Mamie, un·e Analyste cybersécurité c’est quoi pour toi ?” 

“C’est quelqu’un qui regarde sur Facebook s’il n’y a pas des choses négatives, des choses qu’il ne faut pas mettre. C’est quelqu’un qui lutte contre quelqu’un qui cherche à faire du mal”.

Bon Monique est un peu à côté de la plaque sur ce coup mais on peut la comprendre… L’analyste cybersécurité assure la surveillance des systèmes d’information d’une organisation, d’une entreprise ou d’une administration. Il·elle va évaluer la menace, détecter les incidents de sécurité, les analyser et les décortiquer pour comprendre d’où vient le problème. En d’autres termes, c’est le gardien de l’intégrité et de la confidentialité des données informatiques. Son rôle principal est de lutter contre la cybercriminalité et les menaces qui y sont associées. 

 

“Mamie, tu sais ce qu’est un·e concepteur·rice designer·euse Ui ? “

“C’est quelqu’un qui fait des dessins sur internet ? Je marche sur des œufs là. ”

Alors oui presque ! Le dessin peut être associé au graphisme. Il faut le reconnaître, ils ont un sacré talent ! Pour faire simple, un·e concepteur·rice designer·euse Ui détermine comment un utilisateur (personne qui utilise un service, un outil numérique) interagit avec une interface homme-machine. Pour que ce soit efficace, il·elle conçoit des outils de communication numériques (donc tout ce qui touche au web : sites et applications) qui sont adaptés à des supports différents. Il·elle prend en compte l’environnement de l’utilisateur pour rendre plus accessible, ergonome et visible tel ou tel produit. 

 

“Mais mamie du coup, tu sais ce qu’est un·e développeur·euse web ?”

“Oula malheur ! Je ne sais pas du tout ce que c’est”

C’est l’un des métiers les plus connus et pourtant, il est difficile d’expliquer et même de comprendre ce que fait un·e développeur·euse web. Pour expliquer de manière simple, il·elle crée et développe des sites web et applications. C’est une personne qui est spécialisée dans la programmation et qui est impliquée dans le développement des applications web ou mobile. C’est un·e pro des langages informatiques, et vous pouvez aussi dire à votre grand-mère que c’est grâce aux développeurs·euses web que le file d’ariane (manière dont on navigue sur le web) a vu le jour. Grâce à eux, on surf plus facilement sur internet.  

 

Voilà comment expliquer votre métier tech à votre grand-mère.

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
homme devant un ordinateur

État des lieux du secteur du numérique en 2024

Numeum, le premier syndicat et organisation professionnelle du numérique en France a constaté une croissance de +6,5% du secteur en 2023, avec des prévisions de +5,8% pour 2024. Mais le marché du travail reste tendu, avec un ralentissement des recrutements et des entreprises qui recherchent des talents cachés.

Lire la suite »
formateur devant un apprenant

Former ses futurs collaborateurs ça c’est POP

Le saviez-vous ? Nous proposons un dispositif qui permet en tant qu’entreprise, de recruter ses futur·e·s salarié·e·s et de former de nouveaux talents aux compétences dont elles ont besoin. Et ce n’est pas tout, la totalité est prise en charge à 100% par Pôle emploi. Elle est pas belle la vie ?

Lire la suite »