POP School

photo de plusieurs personnes dans un endroit large

Quoi de neuf chez POP School ? 💚

La promo des Conseiller·e·s numériques de Lens est lancée !

femme blonde

Camille Saje – Lecture 3 minutes

Récemment mis en avant sur notre site internet, l’ANCT et la Banque des Territoires ont initié une nouvelle phase de formation destinée à accompagner les Conseillers Numériques ayant achevé le CCP1 du titre professionnel REMN vers l’obtention du titre complet. Cette démarche vise à renforcer les compétences de ces acteurs essentiels au sein de leur structure. 

Anthony, Conseiller numérique à Pecquencourt

personne assise
Qui es-tu ? 
“Je suis Anthony, j’ai 31 ans, je travaille à la ville de Pecquencourt au sein du Centre Communal d’Actions Sociale”. 

Anthony, quel est ton parcours ?

“J’ai un parcours un peu atypique car je suis multi-diplômés. J’ai passé de nombreux diplômes, tout d’abord en management des unités commerciales, puis un diplôme en science technologique agroalimentaire et une licence informatique. Mon projet professionnel était de travailler dans l’informatique mais je ne savais pas vraiment vers quel métier m’orienter. C’est la période du Covid et des confinements qui m’a orienté vers l’accompagnement des personnes en situation de fracture numérique. Ça a commencé avec ma famille, mes amis et ça s’est étendu petit à petit. À cette même période, je suis tombé sur une annonce concernant la formation des 4 000 conseillers numériques et c’est à ce moment-là que je suis rentré en formation pour valider le CCP1 du titre professionnel REMN”. 

Sur quels projets travailles-tu dans ta structure ? 

“Mon projet pour cette année est de faire le maximum pour avoir un pôle informatique au sein du centre social. C’est ce qui va nous permettre d’animer d’avantages d’ateliers numériques pour les habitants de la commune et de pouvoir proposer des programmations pour les différents publics avec qui je travaille. Aujourd’hui par exemple, nous identifions un fort besoin au niveau des séniors pour les accompagner dans l’appropriation des outils numériques, des démarches administratives et il y a un second enjeu qui est la sensibilisation pour leur éviter toutes arnaques qui peuvent se faire sur internet. Pour simplifier c’est de la découverte, de l’initiation et de la prévention”. 

C’est quoi ton projet final ? 

Mon projet final serait d’ouvrir un fablab mobile dans lequel on retrouverait différentes machines itinérantes pour pouvoir accompagner tous les publics”. 

On peut te souhaiter quoi pour la suite ? 

“On peut me souhaiter la réussite des projets que nous mettons en place avec l’équipe municipale mais aussi la pérennité de mon emploi puisqu’à 30 ans on a plein de projets !

Mélina, Conseillère numérique à Wingles

personne assise sur un canapé
Qui es-tu ?
“Je suis Mélina, j’ai 44 ans et je suis mère de 4 enfants”.  »

Quel est ton parcours ?

“Je vais essayer d’être brève ! J’ai d’abord commencé dans le commerce dans lequel j’ai enchaîné différentes expériences sur le terrain mais aussi en magasin. J’ai enchaîné quelques années en tant que cliente mystère et à un moment, je suis tombée de nouveau enceinte. Cette nouvelle maternité m’a permis de prendre du recul sur ce que je faisais et à cette même période je suis devenue administratrice sur un site de jeux vidéo. Pour être tout à fait honnête, ça m’a beaucoup plu. J’ai souhaité monter en compétences et valider mes acquis,  j’ai intégré une formation de référent numérique à Lens et j’ai enchaîné avec la formation conseiller numérique”. 

Dans quelle structure es-tu ? 

“J’ai intégré le service communication, événementiel et numérique de la ville de Wingles. J’ai un panel de missions diversifiées. J’interviens sur de l’accompagnement des usagers, je fais des ateliers, des séances individuelles, de la formation auprès des jeunes et je monte des projets”. 

Quels sont les projets qui te tiennent à cœur en 2024 ? 

“Il y a pas mal de projets qui me tiennent à cœur ! Il y a un beau projet sur lequel nous travaillons, c’est celui sur la “Santé des femmes dans le bassin minier”, c’est le projet pour lequel nous sommes lauréat. Il se déroulera à la salle Leclerc à Wingles le 8 mars et il a comme objectifs de lutter contre le renoncement aux soins, la lutte contre les inégalités en matière de prévention, de dépistage ou de traitement de certaines maladies à fort déterminants sociaux et enfin de permettre un meilleur accès aux femmes à la santé sexuelle.

Le second projet, c’est l’organisation de la seconde édition d’une convention geek de deux jours suite au succès de l’année précédente pour laquelle nous avons accueilli plus de 4000 personnes.

D’autres projets doivent voir le jour : des projets auprès des moins de 17 ans sur des sujets d’inclusion numérique et un autre pour les seniors.”

Pourquoi souhaites-tu suivre cette formation ? 

“La mairie de Wingles a le projet d’ouvrir un tiers lieu dans lequel il y aura un espace numérique. Valider le CCP2 consiste à contribuer au développement d’un espace de médiation numérique et de ses projets et le CCP 3 contribue à la gestion d’un espace de médiation numérique et à l’animation des projets collaboratifs du titre professionnel REMN. Le titre me permettra de pouvoir être responsable de cet espace.”

Julien, Conseiller numérique à Wingles

personne debout
Qui es-tu ?
“Je suis Julien j’ai eu 30 ans cette année, je suis conseiller numérique depuis 2 ans et avant ça j’étais animateur numérique”.

Quelle-est ta structure ? 

“Je travaille dans le centre social de l’Ostrevent & la Sensée, qui regroupe une quinzaine de villages. Dans le cadre de mon travail je fais principalement des ateliers collectifs pour accompagner l’ensemble des tranches d’âge vers l’autonomie numérique quels que soient leurs usages avec un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Avec les enfants je fais pas mal d’ateliers plus ludiques que ce soit avec les machines 3D ou encore du retrogaming pour leur faire prendre conscience des usages possibles. Je fais aussi des ateliers individuels pour aider sur des sujets e-administratif ou de la réparation d’ordinateurs.”

Un projet qui te tient à cœur ? 

Je fais des ateliers Wi silver avec les seniors. On travaille avec une association qui organise des compétitions régionales puis nationales. Je suis fier car l’année dernière on a gagné la finale régionale lors des Geek days à Lille. Il faut dire qu’ils ont un bon niveau et qu’ils sont meilleurs que moi maintenant.”

Qu’est ce qui te plait dans ton job ? 

“Ce qui me plaît, c’est que je me déplace partout sur le regroupement communal. Je suis un peu un conseiller numérique itinérant. J’aime plutôt bien me balader sur les différents villages avec mon matériel pour accompagner ceux qui en ont besoin.”

NOS ÉVÉNEMENTS 📅

Chaque semaine, participez à des événements, des ateliers, des webinars pour faire vos premiers pas dans le domaine du numérique ou pour construire votre projet de formation professionnelle. 

LIRE NOS ARTICLES

Comment vivre de sa passion ?

D’après une étude IFOP pour Hostinger (2023), 69 % des français auraient une passion. Selon cette même étude, 35% vivent actuellement de leur passion. Mais quelles sont les étapes à suivre pour en arriver jusque-là ?

Lire la suite »
homme devant un ordinateur

État des lieux du secteur du numérique en 2024

Numeum, le premier syndicat et organisation professionnelle du numérique en France a constaté une croissance de +6,5% du secteur en 2023, avec des prévisions de +5,8% pour 2024. Mais le marché du travail reste tendu, avec un ralentissement des recrutements et des entreprises qui recherchent des talents cachés.

Lire la suite »
formateur devant un apprenant

Former ses futurs collaborateurs ça c’est POP

Le saviez-vous ? Nous proposons un dispositif qui permet en tant qu’entreprise, de recruter ses futur·e·s salarié·e·s et de former de nouveaux talents aux compétences dont elles ont besoin. Et ce n’est pas tout, la totalité est prise en charge à 100% par Pôle emploi. Elle est pas belle la vie ?

Lire la suite »